La ville de Nice a concocté un menu aux petits oignons pour ses ainés cet été

L’adjointe déléguée à l’Intergénérationnel et aux Seniors Françoise Monier, a présenté hier la programmation des activités pour les seniors. Sportif, contemplateur, protecteur de l’environnement, il y en a pour tout le monde. Le maître-mot, c’est le plaisir. Faire en sorte qu’il court dans le cœur des seniors de 60 à 100 ans. De quoi rendre de bonne humeur les plus de 100 000 personnes âgées, présentes à Nice.

Qui n’a jamais rêvé de chanter du Michel Sardou. Vous pourrez le faire, mais il y a mieux de ça. Un camion musical itinérant. Son but sera de vadrouiller dans l’ensemble des quartiers de Nice. Pour une chanson écoutée gratuitement, vous aurez le droit à deux autres chansons si cela vous a plu. « J’avais envie que cet été soit la fête, qu’elle se fasse partout dans tous les quartiers de la ville », indique Françoise Monier. Elle explique que dès le premier jour des inscriptions, il y a eu plus de 1 500 volontaires.

Un programme riche et diversifié

Aucune obligation de suivre assidûment toutes ces activités. En revanche, deux choses vous seront demandées pour y participer. La première consiste simplement à s’inscrire. Par la suite, il vous faudra fournir un certificat médical pour les activités physiques. « Sansas » permettra aussi d’être acteur de sa santé. Si vous avez la moindre question pour avoir des conseils et savoir ce qui est le mieux pour vous.

La danse vous accompagnera tout au long de l’été. La mairie a donné à ces activités comme petit nom propre « les bals connectés ». Country si vous avez une âme de cow-boy, disco pour vous remémorer les fièvres du samedi soir. Il y a aussi des styles plus exotiques comme la danse africaine ou la salsa qui vous feront découvrir des nouvelles sensations. Ces séances dureront maximum une heure. « On n’a toujours pas le droit de danser ensemble, les discothèques n’ont pas encore ouvert donc nous, on danse en extérieur, c’est sympathique », renchérit l’adjointe. Deux grands spectacles auront lieu en juillet et en août au théâtre verdure. Avec un passage par la case pass sanitaire.

Un moyen de découvrir sa ville

Il est vrai que tout le monde n’a pas toujours le sens de l’orientation. Parfois, cela décourage certains de visiter Nissa la bella. C’est là que le « rallye urbain connecté » fait son entrée sur la scène... de crime. Si vous rêviez de devenir Sherlock Holmes, cela est dorénavant possible. « Avec votre téléphone portable. Vous allez devoir mener des enquêtes dans toute la ville. » Comme dans toute enquête policière, il y a deux étapes. L’investigation et la poursuite du coupable. Donc si le cœur vous en dit, vous pourrez vous mettre au plogging. Votre mission sera de courir et d’attraper les méchants déchets pour les envoyer en prison.

Il y a aussi les sorties nature pour aller là où vous n’avez peut-être jamais foulé le pied. Découvrir les sept Merveilles de la Nice antique... et moderne aussi. Enfin si vous préféré la mer à la terre ferme, les pointus pointeront le bout de leur nez cet été. Grâce à l’association la Mouette, vous pourrez monter à bord pour divaguer dans la ville.

Mais aussi de flâner

Dans le sud, il y a deux traditions auxquelles on ne peut pas déroger. Le pastis, mais surtout la pétanque. « Boule santé » vous donnera l’occasion de tester ce sport national. Et de reprendre une activité physique. L’adjointe de Nice semble elle aussi s’y connaître. « Il faut savoir qu’une boule fait un certain poids. D’une certaine manière, cela permet de faire de l’activité physique sans s’en rendre compte. »

Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple. La ville n’a pas cherché loin pour cette activité. La plage non, « c’est bien, mais on a parfois du mal à rentrer dedans avec les galets ». La plage Li Rateta sera privatisée pour l’occasion pour nos retraités. « Elle le sera de 8 h à 9h ou de 17h à 18h. Un cours de 15 minutes d’aquagym sera aussi au programme. »

Partager

Laisser un commentaire