Laurent LANQUAR-CASTIEL propose : monnaies locales pour dynamiser la vie de quartier

Laurent LANQUAR-CASTIEL, co-secrétaire départemental des écologistes, fort de son investissement dans de nombreuses communes du 06 pour porter des projets écologistes, notamment dans le collectif participatif de Menton, propose que toutes agglomérations mettent en place « des monnaies locales pour dynamiser la vie de quartier ».

L’écologiste poursuit : « Nous devons retrouver l’autonomie de nos territoires, à travers une politique de proximité et de solidarité. La concurrence est devenue déloyale entre les différentes populations : s’il peut accepter de payer un café 2,50 ou 3€ exceptionnellement en vacances, le citoyen moyen ne peut pas se le permettre quotidiennement. Il faut donc réduire la fracture entre le pouvoir d’achat des touristes ou des résidences secondaires et celui des habitant·es. Ainsi, certaines villes s’enferment dans une mono-activité touristique qui exclut les locaux et qui ne vit que 10 mois par an au détriment de la proximité.
Il suffit de regarder la part de logements éteints le soir en saison creuse pour comprendre. Une des lignes maîtresses des politiques municipales doit être de RE LO CA LI SER au plus près des citoyen·nes, l’emploi, la culture, l’énergie, l’agriculture, le logement, les loisirs… »

Concrètement, une monnaie locale peut être mise en place comme un système de tickets restaurant que l’on achète avec la monnaie officielle (Euros). Sa viabilité de la monnaie locale est garantie par les droits d’entrée ou de sortie (i.e. la revente de la monnaie locale en monnaie officielle).

Laurent LANQUAR-CASTIEL illustre sa proposition : « Cette monnaie locale pourrait prendre la forme d’une carte d’avantage « sieu d’aqui », moyen de paiement associé aux cartes de transport en commun :
-  Disposons d’un budget participatif, afin que les habitants puissent choisir et orienter les investissements municipaux et les impliquer dans les décisions publiques Créer une monnaie locale qui permettra des avantages pour les locaux : tarifs privilégiés, bonification, coupe-file, échanges citoyens...
-  Payer les subventions et aides institutionnelles, comme certaines primes professionnelles en monnaie locale pour dynamiser l’économie locale,
-  Donner le libre-accès aux musées et aux prestations culturelles pour les résidents,
-  Développer les systèmes d’échanges et d’entraide,
-  Permettre une tarification solidaire, avec des cartes « gold » ou « platinum » qui permettrait d’accéder à plus de services en fonction de son niveau de revenu, pour favoriser l’entraide locale. »

Partager

Laisser un commentaire