Le Conseil Métropolitain met les bouchées doubles pour endiguer l’épidémie

Mardi, c'était au Préfet Bernard Gonzales de tirer la sonnette d'alarme avec une exposition alarmante de la situation. Les Alpes-Maritimes est le département qui affiche la plus haute incidence en France métropolitaine avec un taux de 447 cas pour 100 000 habitants, et même supérieur à 500 dans la métropole Nice Côte d'Azur. La moyenne nationale est de 250/100 000 environ. C'est dire !

Ce mercredi c’est Christian Estrosi qui a pris le relais. Le maire de Nice, Président de la Métropole, a réuni le Conseil scientifique qui réunit tous les acteurs et spécialistes de santé et, face à une situation tendue et qui risque d’échapper à tout contrôle, il a été décidé de renforcer les mesures prises et d’en ajouter d’autres. D’ailleurs, à grands maux, il faut opposer des grands moyens si on ne veut pas tomber dans le désarroi.

Tout d’abord la communication sur l’adoption des gestes barrières. Des équipes iront sur le terrain pour rappeler les bonnes pratiques* aux récalcitrants. Deuxième mesure, l’analyse des rejets d’eaux usées issues des avions en escale à l’aéroport de Nice Côte d’Azur.

"En vérifiant les eaux des WC sans attendre de ces appareils, nous saurons ce que nous risquons. A minima sur les longs courriers, nous pourrons analyser les virus que l’on nous apporte depuis d’autres territoires", a motivé Christian Estrosi dans son intervention lors de la séance du Conseil Métropolitain qui a suivi celle du Conseil scientifique de santé.

Le séquençage dans les eaux usées est encore peu répandu en France mais est déjà pratiqué sur la ville et la métropole et permet de connaître la situation épidémique et de la localiser avant qu’elle se manifeste sur les personnes.

A ce propos, l’aéroport Nice Côte d’Azur rappelle qu’il n’y a pas de vols long-courriers au départ ou à l’arrivée de Nice pour l’instant et que tous les passagers (hors vols intérieurs) ne peuvent embarquer qu’après avoir fourni un test PCR négatif effectué 72 heures avant.**

Enfin, si les hypermarchés et les centres commerciaux ( non alimentaires) de plus de 20 000 m2 sont actuellement fermés, Christian Estrosi veut limiter le plus possible la concentration des clients dans ceux qui sont ouverts. Ainsi, il souhaite aussi que "le comptage dans les grandes surfaces se fasse par personne et non par famille et d’être très stricts sur le respect des gestes barrières". En clair, la jauge est de 50% avec un jeton par famille ce qui est trop pour lui.

En marge de ces actions pour endiguer la diffusion du virus, Christian Estrosi, qui rappelons-le est Président (ex-officio) du CdA du CHU de Nice est revenu sur un sujet délicat pour lequel il appelle à un partenariat entre tous les acteurs de santé : chaque citoyen doit être traité avec le plus de chance de survie possible, sans prise en considération d’autres critères, tel l’âge et les conditions de comorbidité collatérale.

Christian Estrosi prévoit donc de réunir en début de semaine prochaine tous les acteurs de santé, médecins, CHU, cliniques privées pour une complémentarité dans la prise en charge.

Toujours dans le cadre de la stratégie anti-Covid, le Conseil métropolitain d’approuver la mise en oeuvre d’une campagne de vaccination contre la Covid-19 en faveur du personnel de la Métropole Nice Côte d’Azur, de la ville de Nice et de son Centre Communal d’Action Sociale, et de leurs régies présentant des pathologies aggravantes ou présentant une ou plusieurs comorbidités.

De même, un plan d’action solidaire en faveur des étudiants qui se trouvent dans une situation de grande précarité en raison de la crise sanitaire. Ils pourront bénéficier à leur demande d’un certain nombre d’actions pour lutter contre la détresse psychologique, l’isolement et la précarité.

*Port du masque, Pas de regroupement, Aération régulière des pièces, espaces fermés, Lavage des mains.

**Très engagé depuis le mois de mars 2020 dans la lutte contre la propagation du Covid-19, pionnier dans diverses pratiques reconnues voire exigées par les autorités de santé et engagé auprès de la profession dans la Charte EASA, l’aéroport Nice Côte d’Azur vient également d’obtenir l’ACI Health Accreditation (Accréditation Santé ACI ) qui valide sa démarche et les mesures mises en œuvre sur la plateforme pour prévenir la COVID-19.

Partager

Laisser un commentaire