Le Département s’engage pour développer la politique cyclable

Le Département des Alpes-Maritimes a présenté son Plan vélo à l’horizon 2028, un projet de grande envergure, dont l’enjeu majeur est de développer et faciliter la pratique du vélo pour tous les usages, partout sur le territoire azuréen.

L’objectif est de valoriser le vélo dans ses différents usages : déplacements domicile-travail, pratique sportive, tourisme, santé... mais également d’implanter des aires de stationnement et de réparation ou encore de soutenir les manifestations cyclistes.

"Notre souhait est d’offrir aux Maralpins un réseau cohérent, sécurisé et confortable de plus de 300 km." a commenté Charles-Ange Ginésy, président du Conseil Départemental.

Actuellement, avec 235 kilomètres de pistes cyclables sécurisées et 1800 kilomètres d’itinéraires cyclables – dont 29 boucles à vélo touristiques –, le département souffre toutefois de discontinuités sur certains secteurs, qui empêchent son réseau d’être pleinement fonctionnel.

Avec l’élaboration de son Plan vélo, le Département a pour objectif d’offrir aux Maralpins 84 km de pistes cyclables supplémentaires, pour atteindre 320 km d’ici 2028.

La stratégie départementale se décline en plusieurs axes pour répondre à l’ensemble des enjeux concernant les infrastructures, le sport, le tourisme, les collèges, l’insertion, le numérique…

- Sur les Infrastructures  : le Département prévoit de développer des aménagements cyclables qui facilitent les trajets domicile-travail, notamment au niveau de la technopole Sophia Antipolis et également d’accélérer la finalisation de l’Eurovélo-8, pour un itinéraire continu le long de la Méditerranée, de Menton à Théoule-sur-Mer.

- Un projet spectaculaire, l’itinéraire touristique des Bacons d’Azur : entre Le Tignet, Grasse, Vence et Le Broc, nous allons mettre en valeur un parcours cyclotouriste spectaculaire de 57 km. Il sera panoramique en plusieurs secteurs, grâce à la réhabilitation de plusieurs ouvrages d’art comme l’ancien viaduc de la Siagne, ceux de Saint-Jeannet et de Pont-du-Loup, ou encore celle du pont Pascaressa à Tourrettes-sur-Loup.

- Dans les établissements scolaires et publics  : Cela passe par du prêt de matériel, des aménagements d’accès sécurisés, ou encore l’installation d’équipements à l’intérieur des établissements. En parallèle, des actions de sensibilisation (prêt de vélo, prime mobilité durable...) seront mises en place afin d’inciter les agents publics à utiliser le vélo comme moyen de déplacement.

- Accès au vélo auprès des « publics fragiles » : Des vélos à assistance électrique pour les bénéficiaires du RSA seront mis à disposition, mais également des dispositifs d’aide à la pratique du vélo pour les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées.

- Offres sportive et touristique autour du vélo  : la piste de descente VTT Loïc Bruni à Valberg sera configurée pour pouvoir accueillir des épreuves sportives internationales. Le Conseil départemental continuera également à soutenir les manifestations cyclistes, dont le Tour des Alpes-Maritimes et du Var. Il intégrera aussi de nouveaux itinéraires sur les cartes « les Alpes-Maritimes à vélo ». Enfin, d’ici 2028, 5 cols connectés seront créés pour apporter un côté ludique à la pratique du vélo grâce aux outils numériques.

Partager

Laisser un commentaire