Le devoir de mémoire en ce 11 novembre

Journée de souvenir ce 11 novembre en mémoire des 1,315M de soldats français tombés au front de 1914 à 1918, dont 500 000 ne furent jamais identifiés. A Nice, la cérémonie s'est tenue aux Monument aux Morts en présence des autorités, le Préfet Bernard Gonzales, le Maire de Nice Christian Estrosi, les élus nationaux, régionaux et locaux, des associations des anciens combattants et du public.

Lors de son allocution Christian Estrosi a voulu rappeler le caractère historique de cette journée :

« Nous commémorons l’armistice du 11 novembre 1918. Cette guerre est la mère cruelle de toutes les autres. Elle a infligé une terrible épreuve, partagée. Elle a fauché une génération et a laissé aux survivants une vision de la vie à jamais creusée par la douleur, la peur, la mort" , non sans un regard vers l’actualité : "Nous commémorons, en ce 11novembre, ceux qui sont tombés pour la France, pour nos libertés. Depuis le monument aux morts de Nice, nous pensons à eux, ainsi qu’à ceux qui se battent chaque jour pour nous protéger et défendre nos valeurs, au péril de leur vie. »

Partager

Laisser un commentaire