Le dispositif de sécurité renforcé pour la Toussaint et la rentrée scolaire

Suite à l’attentat perpétué avant-hier en la Basilique Notre Dame de Nice, une réunion a eu lieu entre le Maire de Nice, le Préfet des Alpes-Maritimes, le Procureur de la République, le délégué militaire Départemental, la DDSP, la gendarmerie et la police municipale afin de renforcer la sécurité, notamment à l’approche des fêtes de la Toussaint et de la rentrée scolaire.

À la suite de cette réunion, un point de coordination s’est tenu en préfecture en présence de la ville de Nice, des services de l’Éducation nationale, de la police nationale, de la police municipale, des forces Sentinelle, des gendarmes mobiles et du diocèse de Nice afin de poursuivre et d’amplifier le travail de sécurisation conjoint qui sera mené dans les jours à venir.

Plusieurs axes de travail ont été notamment abordés :

La sécurisation des cérémonies religieuses pour le week-end de la Toussaint ;
La sécurisation relative à la fréquentation des cimetières ;
La sécurisation des établissements scolaires en anticipation de la rentrée du lundi 2 novembre.

et des décisions ont été prises :

L’articulation des forces de sécurité de l’État et de la police municipale permettra ainsi de garantir la sécurité de tous par leur interopérabilité et leur complémentarité.

Pour ce faire, la présence de policiers nationaux, municipaux et des militaires de Sentinelle, sera prévue pour protéger les lieux de culte, les cimetières et les établissements scolaires, tant de manière statique que dynamique, afin de parer aux menaces existantes. La Ville de Nice bénéficie d’un renfort de 120 policiers.

Afin de garantir une sécurisation renforcée dans un contexte d’urgence attentat, les cimetières auront des horaires limités de 9h à 16h30.

La Police Municipale assurera par ailleurs une vigilance renforcée avec les caméras aux abords des cimetières, des lieux de culte et des écoles.

Dans ce contexte, l’élévation du plan Vigipirate au niveau « urgence attentat » va permettre la mise en œuvre de diverses mesures qui faciliteront la réduction des activités aux abords des établissements sensibles et permettront un contrôle de leurs accès plus efficace.

Parallèlement, toutes les ressources offertes par les systèmes de vidéoprotection seront sollicitées.

Appel à la vigilance

Tout comportement anormal, tout objet suspect, devront être signalés sans délai aux services de police nationale ou municipale.

Partager

Laisser un commentaire