Le festival photographique est de retour !

En partenariat avec le Collectif Photon, Nice accueil la troisième édition du festival photographique au parc Phœnix du 4 décembre jusqu'au 22 mars 2022.

Le festival photographique a ouvert ses portes samedi 4 décembre à 13h30. À l’occasion, de nombreuses animations y sont proposées. Des conférences, des expositions, des concours, ou encore des ateliers sont organisés pour permettre au public de découvrir l’univers photographique, mais pas que, puisqu’un stage de photographie est mis en place. L’occasion de s’exercer et de réaliser de beaux clichés.

blockquote class="twitter-tweet">

📸 En collaboration avec le Collectif Photon, le Parc Phoenix accueille la 3e édition du festival Déclics Niçois, du 4 décembre 2021 au 2 mars 2022.

👉 Au programme : Conférences, expositions, concours, ateliers et stage photo. https://t.co/dLbgw0DDtK#ILoveNice

— Ville de Nice (@VilledeNice) December 3, 2021

Eric Bouvet

« Qu’il soit au fin du désert du Nevada, immergé dans l’ambiance déjantée et créative de Burning Man, dans les forêts auprès des Rainbow Families qui fuient la société pour se retrouver et s’aimer librement, ou dans son studio avec ceux qui ont accepté de lâcher prise pour évoquer leur sexualité, Eric Bouvet s’évade de la guerre et des conflits en explorant une vision personnelle toute en poésie de son métier de photographe. »

Le parc Phœnix accueille la rétrospective Eric Bouvet. Depuis quatre décennies, il parcourt le monde et photographie, les conflits, les événements marquants. Avec pour thématique l’amour et la paix, le photographe offre une vision artistique de son métier avec les séries « Burning Man », « Peace » et « Sex Love ».

« 4x4 Nature »

Le festival photographique propose également l’exposition « 4x4 Nature ». Cette thématique laisse place à la subjectivité de chacun, puisqu’il s’agit de décliner dans quatre petits carrés, un thème laissé au choix du photographe.

« Les quatre photos de ce concerto racontent, ainsi, chacune avec sa propre musique, en un jeu subtil d’échos, de variations, voire de dissonances, d’oppositions, une histoire qu’il s’agit d’écouter. Ces carrés magiques envoûtent. Ces quatre parcelles composent un territoire où le regard circule. Où est l’origine ? Où est la fin ? Chacun devra interpréter ces photos, dépasser les lignes de fractures qui font frontière pour défricher- déchiffrer- le paysage de l’artiste et, qui sait, inventer le sien propre ? » explique Rémi Tournier.

« Regard Croisés Nissa - Pskov »

« Nice ! C’est peut-être en la mettant à distance avec un appareil photo qu’on peut le mieux en saisir la belle complexité. Elle n’est pas simplement cette destination d’azur clair, à l’accent qui chante et qui joue au Sud que les touristes aiment tant. Si la mer y fait horizon et si la Promenade est un magnifique collier serti à son cou, d’autres quartiers moins « carte postale » la constituent, lui donnent son âme et lui confèrent son humanité. »

L’exposition photographique Franco-Russe « Regard Croisés Nissa » de Pskov rejoint le parc Phœnix jusqu’en début d’année prochaine. Elle apporte une nouvelle perception de Nice, ancienne et authentique.

Photoclubs « Libre Expression »

Pour “ Sensibiliser à l’art et à la beauté de l’image ” des groupes de photos locaux et des artistes de la région collabore et offre des clichés créatifs et diversifiés.

Partager

Laisser un commentaire