Le mécontentement des niçois après la mise en place de nouvelles mesures pour lutter contre la fraude au stationnement

Déjà initiés dans certaines villes de France, les véhicules LAPI (lecture automatique de plaques d'immatriculations) font leur apparition à Nice.

De nouvelles mesures vont être instaurées, à Nice, pour lutter contre la fraude au stationnement : les véhicules à lecture automatique des plaques d’immatriculation. Le principe est simple : la voiture prend des photos et les envoie à un agent, au siège de l’entreprise, qui établit un FPS (forfait de post-stationnement) s’il constate un défaut de stationnement.

Nice est l’une des dernières grandes villes à s’être laissée séduire par la technologie Lapi pour réglementer son stationnement. Néanmoins, l’élu niçois Gaël Nofri souhaite limiter son utilisation à 40% des contrôles, les agents craignant d’être remplacés par des machines...

Celle que l’on surnomme aussi "sulfateuse à PV" (la machine est capable de contrôler 5 000 véhicules par jour) sera d’abord testé sur un site expérimental avant d’être définitivement adoptée.
"Au cours du mois de mars, elle se déploiera sur l’ensemble de la ville. Aujourd’hui, la fraude est estimée à 45% du stationnement. Le véhicule Lapi va la diminuer. Nous avons bon espoir d’atteindre les 80% de paiement spontané." révèle Gaël Nofri, adjoint à la Circulation.

La nouvelle est tombée il y a quelques jours et elle n’a pas manqué de faire réagir certains niçois sur la toile.

Parmi certaines réactions, des administrés ont dénoncé le manque de stationnements gratuits à Nice :

D’autres internautes ont manifesté leur indignation quant à la mise en place de mesures aussi restrictives en dépit d’actions pour lutter contre des problématiques jugées plus importantes, telles que la délinquance et les détournements d’argents :

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire