Le monde de la culture accueillera du public le 15 septembre à Nice

En s'appuyant sur le calendrier des vaccinations, le maire de la ville de Nice, Christian Estrosi estime la date du 15 septembre comme irrévocable pour la réouverture de l'ensemble des activités culturelles.

Le maire de la ville de Nice, attaché à la culture au sein de sa ville, tente par tous les moyens d’accélérer le processus de réouverture des lieux réservés à la culture, monde submergé par la crise du coronavirus depuis plusieurs mois. "J’ai décidé de déclarer le 15 septembre 2021 comme date irrévocable pour la réouverture de toutes les activités culturelles à Nice" a indiqué le maire de la ville durant ses vœux au monde de la culture. Pourquoi parlons-nous du 15 septembre ? Cette date est en ligne mire car elle correspond tout simplement à la fin de la vaccination prévue par le gouvernement français avec comme date butoir le 30 août.

Le travail actuel est essentiellement consacré à convaincre le gouvernement que les mesures prises permettent la réouverture de lieux comme les musées, les cinémas ou encore l’Opéra de Nice. "Notre agence métropolitaine de sécurité sanitaire travaille pour construire un dossier sanitaire et juridique permettant cette ouverture" a déclaré Christian Estrosi en compagnie de son adjoint, Anthony Borré ainsi que des acteurs liés directement à la culture telle que Robert Roux, adjoint au maire délégué à la Culture.

Une nécessité pour les acteurs incarnant la culture

Plus d’activité pendant plusieurs mois, les artistes, employés de la culture sont au bord du gouffre. Des salaires amoindris, une vie professionnelle sans perception d’avenir, c’est toute une communauté mise à l’arrêt. Malgré des aides financières de la ville de Nice, le monde de la culture souhaite retrouver l’ensemble de ses capacités. Des rendez-vous estivaux sont notamment avec au programme un festival du livre ou le Nice Jazz Festival respectivement prévus fin mai et à la mi-juillet.

Christian Estrosi est sceptique face à la situation, il rappelle que les musées espagnols n’ont jamais fermé, certains lieux doivent rouvrir coûte que coûte, la ville de Nice est prête à tout pour relancer sa culture : "Nous avons besoin de faire vivre nos musées. Nous rouvrirons sur le modèle des bibliothèques publiques, avec jauge, gel et distanciation" assure le maire de la ville, déterminé à changer les choses. Les directeurs de théâtre, compositeurs ou artistes présents lors des vœux se réjouissent de ces propos encourageants. Un avenir encore flou mais un soutien incontesté du maire pour les rassurer.

Crédit photo : Irresistible-Riviera.fr

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire