Le monde de la culture en ébullition : et ça manifeste !!!

Nous aurions dû assister à de multiples réouverture en 15 décembre. Théâtres et cinémas attendront encore quelques semaines avant de pouvoir lever le rideau après un mois et demi de fermeture pour cause de confinement. Une situation mal vécue par les professionnels qui se sont finalement donnés rendez-vous dans la rue.

Le Premier ministre Jean Castex avait annoncé jeudi dernier que la fermeture des lieux culturels serait prolongée, au moins jusqu’au 7 janvier, en raison de la situation sanitaire et malgré la levée du confinement.

Cueilli à froid par la décision de prolonger la fermeture des théâtres et des cinémas, le monde de la culture veut faire ainsi monter la pression : une mobilisation dans la rue et des recours sont en préparation devant le Conseil d’État. De son côté, la FNCF (Fédération Nationale des Cinémas Français) a invité toutes les salles à rallumer leurs enseignes en signe de reconnaissance du lien sociale et culturel qu’elles représentent.

Près de 200 manifestants ont marché de la place Garibaldi à la place Masséna, ce mardi matin à Nice à l’initiative de CGT-Spectacle et autres associations. Une belle marche qui, faute de résultat, elle aura au mois eu le mérite de travailler le garder le tonus musculaire et la forme pour la reprise.

Les slogans faisaient état du rôle essentiel de la culture dans la vie des citoyens. En fait, c’est ceux que chacun dit de soi-même et les professionnels de l’activité qu’ils exercent. C’est ce qu’ils pensaient également les près de 60 000 morts depuis le début de l’épidémie. Eux, ils ne pourront plus le dire.

Une pétition "Urgence pour le spectacle, urgence pour la culture, urgence pour celles et ceux qui la font vivre !" (disponible ici), a été lancée il y a un mois, elle a atteint les 40 000 signatures aujourd’hui.

Photo : Facebook cinéma Rialto-Variétés

Partager

Laisser un commentaire