Les activités du bâtiment prêtes à redemarrer

On ne dit pas que quand la bâtiment va, tout va ?

Hier, une table ronde a réuni le Maire de Nice et Président de la Métropole et les acteurs du BTP afin de faire le point concernant la reprise de leur activité.

Au-delà des mesures économiques déjà annoncées, un certain nombre de propositions ont été présentées, discutées et approuvées pour une mise en place à venir.

En premier lieu, le redémarrage des chantiers dans le respect de l’application des mesures « barrières » : 33 chantiers sur les 44 identifiés comme prioritaires peuvent donc reprendre immédiatement, de même que 71 des 165 chantiers « courants ».

Puis, le passage de nouvelles commandes publiques sera anticipé, en ciblant les commandes profitant aux entreprises de notre territoire. L’objectif d’investir 435M € cette année sur l’ensemble des deux collectivités est maintenu et tout sera fait pour rattraper le retard lié à la crise. Les investissements prévus pour 2021 et qui pourront être anticipés débuteront plus tôt.

Dans le cadre de cette relance, les entreprises locales seront privilégiées en réactivant le «  Small business act métropolitain » et en facilitant et simplifiant sensiblement l’accès des petites et moyennes entreprises locales aux marchés publics lancés par nos collectivités. Cela sera consolidé dès le prochain conseil métropolitain en systématisant l’obligation d’avoir recours aux circuits court et les critères en lien avec le développement durable.

Un « Label Métropole sécurité sanitaire » permettra d’accompagner les entreprises du BTP dans l’appropriation des gestes barrière.

Ce label permettra d’aider ces entreprises à s’approprier et mettre en œuvre les prescriptions de sécurité sanitaire dans l’objectif d’une reprise d’activité rapide ; de rassurer les clients (particuliers, collectivités ou entreprises) sur le respect des gestes barrières et les mesures sanitaires de distancions sociales et de distribuer des kits sanitaires (masques, gants, gel).

Une équipe d’experts sera formée, en partenariat avec les chambres consulaires et les fédérations du BTP, afin de conseiller, d’accompagner et de labelliser les entreprises.

La reprise d’activité s’accompagnera de la réouverture progressive des déchetteries.

Dès lundi 27 avril, 9 déchetteries métropolitaines rouvriront et l’ensemble des filières de valorisation sera à nouveau disponible. Des procédures sanitaires et sécuritaires seront mises en place afin de limiter les contacts physiques entre les personnes et ainsi les protéger du risque de contamination du virus.

Christian Estrosi a saisi le gouvernement pour qu’une partie des effectifs du BTP puisse être maintenue au chômage partiel après le 11 mai. Cette flexibilité, permettra aux entreprises concernées de décider de l’effectif adapté à leur activité durant cette période de transition et permettra aux entreprises du BTP de redémarrer, sans avoir recours au licenciement économique.

A la demande de la FBTP 06, Christian Estrosi a donné son accord pour mettre en place la prolongation de la durée des marchés à bon de commande afin de tenir compte de la période de confinement et pour réduire au maximum, selon des conditions qui restent à déterminer, les taxes de voiries pendant la période d’arrêt et de ralentissement des chantiers.

Partager

Laisser un commentaire