Les amendes de stationnement reprennent à Nice

Les agents en charge du contrôle des parcmètres ont mis fin à leur grève, 18 jours après qu'elle ait commencé. Depuis ce matin, les contraventions sont donc de retour.

Les salariés de Moovia Transdev ont repris leur travail, pour des raisons financières. Ils n’ont pas obtenu satisfaction pour autant.

Leur grève, annoncée illimitée, avait débuté le jeudi 4 novembre. Ils n’ont plus les moyens de continuer, car leur salaire est impacté.

Les employés demandaient à la direction de recruter du personnel, et d’augmenter leur salaire. Ils seraient payés au smic, selon l’un des leurs.
La direction se défend de ne pas avoir répondu à leurs attentes à cause des primes. Cependant, celles-ci sont variables, et dépendent du nombre de voitures contrôlées par jour, d’après un salarié. Ainsi, il faudrait effectuer 651 contrôles journaliers pour toucher la prime maximale. Le personnel préférerait une augmentation du salaire.

La mairie est aussi mise en cause. Les salariés voudraient qu’elle se rallie de leur côté. L’adjoint au maire à la circulation et au stationnement, Gaël Nofri, dit que ce n’est pas possible. La Ville de Nice ne peut pas intervenir dans une négociation salariale.

On saura à la fin de l’année si le contrat entre Moovia et Nice est renouvelé.

Illustration de E. G. pour Nice Matin

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire