Les anti-vax à l’épreuve du pass sanitaire

Le pass sanitaire étendu (pour les personnes âgées de 18 ans et plus) va rythmer le quotidien des français pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 qui continue de flamber. Après avoir accepté le confinement, certains voudraient refuser vaccination et le passe sanitaire.

Pour le cinquième samedi consécutif, Place Garibaldi, place Masséna, dans les rues adjacentes, 6 000 manifestants se sont retrouvés selon la police.

Alors que le Conseil constitutionnel a validé l’extension du pass sanitaire, on dirait que la décision des Sages a motivé encore plus de personnes à venir protester, dans la rue ou dans les réseaux sociaux.

À commencer par certains pompiers et soignants qui, eux, ils seront dans l’obligation de se faire vacciner s’il veulent continuer à exercer leur profession.

Les slogans des complotistes et autres hurluberlus sont toujours les mêmes et franchement il n’y a pas de quoi être ébloui par la littérature... et parfois par l’orthographe !

On entend tout. Et surtout n’importe quoi : que ce vaccin tue plus sûrement que le coronavirus, qu’il rend stérile, qu’il modifie notre code génétique. Les virologues et vaccinologues ont beau s’échiner à démentir, il se trouve toujours un complotiste pour sortir de sa manche l’avis d’un allumé en blouse plus ou moins blanche.

En fait, la minorité qui proteste menace la liberté collective et individuelle de tous.

En fait, le problème ce n’est pas le QR mais le QI !

Partager

Laisser un commentaire