Les élus écologistes profitent du rapport du climat de l’ONU pour relancer la polémique sur l’extension du T2 de l’aéroport

Le 6e rapport des experts climats de l'ONU met en avant les conséquences désastreuses du réchauffement climatique dès les prochaines années, insistant sur l'influence majeure des activités humaines et pressant à mener des politiques ambitieuses pour ralentir la catastrophe.

Sa lecture a donné du coffre aux écologistes niçois qui, sans une lettre officielle adressée au Maire de Nice/Président de la Métropole, appellent à renoncer à l’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice, un projet qu’ils jugent « climaticide » et auquel ils s’y étaient opposés par tous les moyens politiques et administratifs sans obtenir gain de cause. La Préfecture avait déjà validé le projet.
"Nous vous appelons donc à votre sens des responsabilités et vous exhortons à renoncer à l’extension de l’aéroport", écrit le groupe des élus niçois. "À l’aune de tels bouleversements, votre obstination à soutenir cette extension pourrait s’avérer criminelle", concluent les élus écologistes.

Sur ses réseaux sociaux, Christian Estrosi a réagi au rapport du Giec en défendant son plan Climat air énergie territorial, porté par la ville et la métropole Nice Côte d’Azur.
"Nous avons pursuivi nos efforts, notamment en accélérant la décarbonation des transports, en portant un plan vélo ambitieux ou encore en redonnant à la nature sa place au cœur de Nice", écrit-il.

Nul doute que ce commentaire n’est pas du goût des écologistes qui , à la rentrée, voudront relancer leurs actions militantes.

*Des associations environnementales avaient d’ailleurs déposé un recours au tribunal administratif de Marseille pour tenter de le faire annuler début 2020, recours finalement rejeté le 28 février de la même année.

Partager

Laisser un commentaire