Les "gilets jaunes" se mobilisent pour un 21e week-end consécutif

Plusieurs manifestations sont prévues dans le pays, deux jours après la censure par le Conseil constitutionnel de l’article 3 de la "loi anti-casseurs".

Si deux manifestations déclarées à Paris "pour une justice fiscale, sociale et écologique" ( ndlr : rien que ça !!!) et dans plusieurs villes de province , parmi les quelles , Nice.

Christophe Castaner , qui a regretté vendredi la censure de l’interdiction administrative de manifester par le Conseil constitutionnel, a déclaré : "Nous serons présents à un haut niveau de mobilisation".

La ligne du Ministère pour assurer l’ordre public est claire :"le droit de manifester, qui est une liberté fondamentale, pourra s’exercer librement", assure la préfecture, mais "tout attroupement donnant lieu à des débordements sera immédiatement dispersé".

A Nice, on est dans la routine : rendez-vous le matin à place Garibaldi pour le réchauffement puis en début d’après-midi à la gare Thiers pour la promenade sur Jean Médecin avec perturbation du fonctionnement du tramway à la clé.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message