Les indemnisations possibles en cas de perturbations à l’aéroport de Nice

L’aéroport de Nice-Côte d’Azur est le troisième plus gros aéroport français en termes de trafic des passagers commerciaux et a accueilli en 2018 13,85 millions de passagers. Avec un tel trafic, il est normal que des perturbations surviennent parfois. Voici un résumé des indemnités auxquelles vous pouvez prétendre en cas de perturbations à l’aéroport de Nice-Côte d’Azur.

Votre avion est annulé ?

Si votre avion est annulé et que vous voyagez au sein de l’Union Européenne, vous pouvez être indemnisé à hauteur de 600€ en fonction notamment de la date où vous avez été informé de l’annulation et des alternatives proposées. Si la compagnie aérienne vous a notifié au moins 14 jours à l’avance que votre vol est annulé, vous ne toucherez pas d’indemnités.

Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles votre avion est annulé, ces dernières sont considérées comme circonstances extraordinaires ou non. Par circonstances extraordinaires, il faut entendre mauvaises conditions météorologiques (tempêtes, ouragan…), actes de terrorisme et sabotage, situations politiques instables, risques liés à la sécurité ou certaines grèves.

Lors de circonstances extraordinaires, il est plus difficile de prétendre à une indemnisation dans la mesure où la responsabilité des compagnies aériennes n’est pas mise en cause. Sachez tout de même, si vous vous retrouvez dans une de ces situations, que même si vous ne pouvez pas être indemnisés, vous avez le droit à une prise en charge et au remboursement de votre billet d’avion.

En ce qui concerne les grèves, elles ne sont pas toutes considérées comme des circonstances extraordinaires. Par exemple, beaucoup de vols Air France ont été annulé en mai dernier, suite à une grève des contrôleurs aériens. Dans ce cas précis, faire à Air France une réclamation ne vous permettra pas d’obtenir une indemnisation puisqu’Air France ne peut rien faire contre cette grève, les contrôleurs étant indépendants de la compagnie aérienne. Cette grève est donc considérée comme une circonstance extraordinaire. En revanche, si c’était le personnel d’Air France qui avait été en grève, alors une compensation aurait été possible dans la mesure où Air France est responsable de ses employés et de leur bien-être.

Votre avion a du retard ?

La législation au sein de l’Union Européenne est bien plus favorable aux passagers aériens que dans le reste du monde. La raison ? En Europe, nos droits sont protégés par le règlement (CE) n° 261/2004 de la Commission Européenne. Les vols internationaux sont quant à eux protégés par la Convention de Montréal. Voici ci-dessous un tableau récapitulatif des compensations auxquelles vous avez droit en cas de retard important.


(Source : AirHelp)

Comment se faire indemniser ?

Pour obtenir une indemnisation, vous pouvez directement faire votre réclamation auprès des compagnies aériennes ou bien passer par un spécialiste comme AirHelp qui se chargera pour vous des démarches administratives. Peu importe ce que vous choisissez, gardez en tête qu’il est important de garder tous vos documents de réservation du vol, votre carte d’embarquement ainsi que les tickets de caisse et factures des frais engendrés par le retard ou l’annulation du vol. Ces documents sont des preuves importantes qui vous permettront d’être indemnisé correctement.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message