Les opposants au projet de démolition du TNN reviennent à la charge

Le Club de la presse Méditerranée 06 organise une conférence-débat sur l’extension de la coulée verte et la démolition du TNN et de l’Acropolis Elle sera animée par Philippe Tallois (Club de la Presse Méditerranée 06) et verra la participation de Patrick Allemand, Nice au coeur, Martine Bayard, fille et ayant-droit de l’architecte du TNN Yves Bayard, Éric Ciotti, député de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes, Michel Cova, scénographe, Hélène Granouillac (EE-LV) , conseillère municipale, Michel Tschann, ancien président des hôteliers de Nice, Philippe Vardon (RN), conseiller municipal. Rendez-vous au cinéma Belmondo, place Garibaldi à 14h.

Une première remarque concernant cette louable initiative s’impose : comment appeler débat une conférence que prévoit la présence exclusive de ceux qui soutiennent publiquement la thèse contraire à la démolition du TNN ?

Ne s’agirait-il pas d’une réédition des conférences ou initiatives auxquelles ont soit participé soit organisé chaque intervenant en exprimant son opposition à ce projet déjà objet de maintes interventions et commentaires depuis plusieurs semaines ?

On peut imaginer plutôt une sorte de procès en contumace ( le présumé coupable n’étant pas présent), avec la singulière particularité de la présence plurielle des accusateurs (les politiciens) d’une présumée partie civile (madame Bayard) , des soi-disant experts (le scénographe Cova et l’hôtelier Tschann) et de l’absence de la défense ?

Chacun a sa raison de ne pas accepter la mise en oeuvre de la délibération municipale, autorisée par le Ministère de la culture.

Les personnages sont connus et ils jouent leur jeu d’opposants à la majorité municipale et plus particulièrement à son Maire Christian Estrosi.

Peut-on imaginer que l’ancienne tête de liste socialiste Patrick Allemand puisse approuver une décision de Christian Estrosi quand il s’était déjà opposé à la construction du nouveau stade de football dans la Plaine du Var, à la ligne 2 du tramway en souterraine et bien d’autres projets mineurs ?

De même, que dire des rapports exécrables à titre personnel et politique entre le Maire de Nice et Philippe Vardon ?

Et que dira de nouveau Eric Ciotti sinon érupter ses traditionnelles virulentes accusations envers son ancien "patron" depuis que tout les oppose, probablement même le goût d’un café ? Il n’a-t-il pas déjà oeuvré pour retirer la subvention déjà votée par le Conseil départemental pour le financement partiel de ce projet ? N’a-t-il pas déjà subventionné la fille de l’architecte Bayard pour qu’elle crée un comité citoyen (il serait intéressant de connaître les membres) pour la sauvegarde de cet immeuble que le député niçois vaudrait faire classer comme patrimoine historique ?

On comprend que madame Bayard soit émotionnellement perturbée pour la démolition de l’oeuvre de son père mais quand on se réfère au TNN n’est pas la programmation culturelle que la direction artistique programme et sa qualité qu’on doit prendre en compte et juger ?

Avec toute la légitimité qu’on doit reconnaitre aux opinions des opposants de ce projet , honnêteté intellectuelle voudrait qu’on ne confonde pas le produit avec le conteneur.

Et qu’on appelle la conférence-débat à sens unique par son nom : une manifestation de propagande.

Partager

Laisser un commentaire