Les travaux de réhabilitation du clos et du couvert du convent des Trinitaires de Saint-Etienne-de-Tinée sont lancés

L’opération de réhabilitation porte sur la restauration du clos et du couvert de deux bâtiments contigus : la chapelle, classée monument historique depuis le 31 mars 2009 et qui abrite des peintures murales remarquables, et son bâtiment conventuel.

Les travaux engagés ont pour but de réparer les outrages du temps, afin d’assurer la pérennité du patrimoine, et de retrouver les aspects architecturaux originels des bâtiments. Avec en particulier, la suppression des poutres visibles en façade et la création d’une horloge solaire à l’identique de celle qui existait initialement sur la façade méridionale.

Actuellement, l’ancien bâtiment conventuel est intégré dans les espaces dédiés au fonctionnement du collège Jean Franco, tandis que la Chapelle a conservé un fonctionnement libre, avec un accès en façade occidentale, en-dehors du collège.

Pour mémoire : L’ancien couvent des Trinitaires de Saint-Etienne-de-Tinée est un ensemble architectural datant de 1897. D’une quarantaine de mètres de long, il est composé d’une chapelle, au chevet de laquelle est adossé un bâtiment qui abritait les pièces de service. L’ancien bâtiment conventuel s’élève sur un niveau en soubassement et deux étages. Une galerie étroite et longue d’une vingtaine de mètres permet un passage couvert, au rez-de-chaussée, depuis la façade occidentale de l’église en direction du bâtiment conventuel à l’extrémité orientale.

Le montant des travaux s’élève à 3,5 millions d’euros. Ils sont financés par le Département des Alpes-Maritimes et la Direction Régionale des Affaires (DRAC). Ils ont démarré en juin dernier et devraient être terminés l’été prochain.

Partager

Laisser un commentaire