L’année 2019 s’est révélée très fructueuse pour l’immobilier

Cyril Messika et William Siksik, présidents de la Fédération National de l'Immobilier ont présenté leurs voeux à la presse.

L’année 2019 s’est révélée très fructueuse pour l’immobilier. Nice et Antibes ont fait des belles performances de vente et les prix n’ont pas beaucoup augmenté. Les deux dernières années ont été exceptionnel, ce qui a permis d’embaucher des personnes en CDI. 2020 devrait rester sur cette bonne dynamique.

Il faut cependant prendre en compte la nouvelle économie, lié au site comme Booking et Airbnb qui sont en pleine expansion.

L’une des problématiques de la FNAIM, cette année, sera la Vesta. Cette déesse protectrice du foyer devrait être, selon l’organisation, obligatoire pour tous les professionnels qui détiennent la carte, permettant de les identifier plus facilement. Ce sont près de 20 à 25 milles personnes qui peuvent y prétendre.

Le rapport Nogal a fait beaucoup parler de lui avec ses deux mesures phare sur la "sanctuarisation" du dépôt de garantie locatif et sur la garantie des loyers personnelle et obligatoires par l’administrateur de biens.

Pour répondre à ce rapport, la FNAIM a proposé plusieurs solutions, comme le fait que le locataire puissent s’assurer. Mais celle qui a fait le plus parler et la création d’une liste "blanche". Les individus connus pour ne pas payer leur loyer seraient répertoriés. Les impayés de trois mois seraient inscrit et effacé en cas de payement. La liste ne serait pas définitive et les bailleurs pourraient être rassurés.

Les chiffres :

prix moyen m2 : 2018 : 4239 euros ; 2019 : 4355 euros

délai d’écoulement : 2018 : 89 jours ; 2019 : 98 jours

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire