Les voeux et objectifs pour 2020 du centre Antoine Lacassagne

En présence d'Eric Ciotti, député, d'Andrée Alziari-Negre, conseiller municipal à l’écologie, Emmanuel Barranger, le directeur général du centre Antoine Lacassagne a tenu a présenter ses voeux.

L’année 2019 a été complexe pour le centre Lacassagne. Des problèmes financiers qui persistent depuis 2018, la résolution du différend qui existait avec le CHU à propos de la comptabilité, la construction d’un projet d’établissement, ou encore de nouveaux partenariats comme avec le CH d’Antibes et de Draguignan, qui se traduit par le partage de médecins.

Emmanuel Barranger, nouveau directeur de l’établissement, le promet : l’année 2020 sera " riche dense et déterminante." En rappelant le contexte économique et social difficile, le directeur général veut montrer la difficulté des métiers à l’intérieur du milieu hospitalier.

Ce sont quatre objectifs qu’il a annoncé. Tout d’abord, l’accélération du virage numérique en lançant par exemple la télé-consultation et une amélioration de l’application. Puis redéfinir la stratégie et le positionnement en recherche, et mieux coordonner les services en cancérologie dans le territoire, enfin adapter les organisations aux enjeux de la cancérologie future.

À l’occasion, comme le veut la tradition, onze médailles au mérite du travail ont été remises. Une façon de mettre à l’honneur et de remercier l’investissement des méritants : Brigitte Goncalves, José Godfroy, Serge Dumas, Magali Genoud, Laetitia Jund, Sylvie Lucchi, Claire Barnel, Cyrul Coliez, Catherine Dejean, Elodie Fournier et Colette Garcia Perez.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message