Les volontaires du Service Civique recompensés au MAMAC

Ce vendredi avait lieu la cérémonie des volontaires en Service Civique au sein de l'Auditorium du MAMAC à Nice. À cette occasion, 195 jeunes ont reçu leurs attestations en présence de Dominique Estrosi Sassone, sénatrice des Alpes-Maritimes.

Le Service Civique a connu un véritable essor depuis sa création avec la loi du 10 mars 2010 de Martin Hirsch. En presque 10 ans, le nombre de jeunes bénéficiant de ce contrat d’engagement a bondi de 6000 à 350 000. On peut le définir comme une opportunité, s’adressant aux jeunes entre 18 et 25 ans (jusqu’à 30 ans pour les personnes en situation de handicap), de s’engager dans une structure d’accueil en tant que volontaire au service de l’intérêt général. À ce jour, 11 000 organismes sont agréés par l’Agence du Service Civique, et rassemblent des associations, des établissements publics ou des entreprises publiques. Le jeune peut donc s’investir dans neuf domaines reconnus prioritaires par la nation, par exemple, l’environnement, la culture et les loisirs ou encore l’éducation pour tous.

« Vous avez tous des parcours de vie et des cultures différentes dans un pays aujourd’hui fracturé. La jeunesse n’a pas été épargnée par cette fracture, mais la diversité est une richesse. Il faut montrer notre solidarité en formant une unité où chacun peut exprimer sa différence », a déclaré Dominique Estrosi Sassone devant un auditorium pratiquement plein. Un peu moins de 200 jeunes ont reçu leurs attestations en récompense de leurs périodes d’engagement (de 8 à 12 mois). Certains en ont profité pour livrer leur témoignage, insistant toujours sur la richesse des rencontres et l’apprentissage de nouvelles compétences lors du Service Civique.

« J’étais à la fin de mes études, et je voulais découvrir un nouveau domaine. En 9 mois d’engagement, j’ai pu déployer une confiance en moi et défendre mes idées. J’ai pu m’ouvrir aux gens grâce aux différentes missions qu’on m’a donné, et j’y ai toujours trouvé de l’intérêt », raconte Alexandra Pisano, récompensée lors de la cérémonie.

Le gouvernement, dans la lignée des missions du Service Civique, a annoncé en 2018 la création prochaine du Service National Universel. Celui-ci interviendra entre 16 et 18 ans, en imposant un service civique d’un mois pendant cette période. Il a pour but d’affirmer les valeurs de la République et de cultiver la valeur de l’engagement. Il devrait être généralisé en 2021.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message