Christelle D’Intorni> Christian Estrosi : c’était du faux-semblant !

On connait la petite histoire de l'opposition systématique de la maire de Rimplas au Président de la Métropole. Positionnement politique ( elle est une fervente "ciottiste" ), question de tempérament ( elle aime péter le feu en séance publique en prononçant de vibrantes réquisitoires contre le Président) , réaction pour des ambitions frustrées au Conseil Régional comme laissent entendre ceux qui prétendent savoir le dessous des choses ... Cette fois-ci Christelle D'Intorni pensait avoir trouvé la brèche pour un gros coup : bloquer la validation du Plan Urbanisme métropolitain qui , voté en Conseil Métropolitain, devait être validé par chacune des communes de la métropole. Prétendant un manque de financement des travaux de réhabilitation des travaux de sa commune - interprétation contestée par la Métropole - la "Calamity Jane" maralpine brandissait son pistolet et menaçait de renverser la table. Imaginez-vous que la petite commune de Rimplas , une centaine d'habitants, arrive à "bloquer" le PLU d'une métropole de 500000 habitants ? Bien sur, il y a eu l'histoire de David contre Goliath mais c'était dans d'autres temps où le mythe et la réalité se confondaient. Mais , peut-on s'imaginer ?, le pistolet n'était qu'une réplique et pouvait juste tirer des bouchons. A ce point , c'était plus prudent de ne pas aller trop loin. Donc , madame "Calamity Jane" * a découvert "l'intérêt général" et ,non sans une certaine prosopopée , a déclaré : : " Avec ma majorité, nous avons décidé d'annuler le conseil municipal de ce jour ( ndlr : mardi). Nous ne délibérerons pas sur le PLUm. Notre silence vaudra accord tacite et le processus d'adoption du PLUm pourra se poursuivre."

Beau joueur , le président de la Métropole Christian Estrosi a remercié Christelle D’Intorni "d’avoir compris que l’intérêt général devait prévaloir en toutes circonstances".

Puis , que la Métropole "étudiera, comme cela était prévu" le financement des travaux de réhabilitation prévus à Rimplas, pour lesquels la Métropole avait demandé demande à cette commune d’y participer.

Conclusion : madame "Calamity Jean" , après son quart d’heure de célébrité , rentre dans les rangs, la Métropole mettra main au portefeuille.

Comment on dit "commedia dell’arte" en français ?

Martha Jane Cannary ou Martha Cannary, plus connue sous le surnom de Calamity Jane est une personnalité de la conquête de l’Ouest.

Après avoir connu une notoriété de son vivant par sa participation à la conquête de l’Ouest et son rôle lors des guerres indiennes au cours desquelles elle s’est prétendue éclaireur pour l’armée américaine avec le général George Custer, elle devient le personnage principal d’un spectacle fondé sur sa propre légende, le Wild West Show.

Ce spectacle va accroître cette légende du vivant de Calamity Jane, rendant ardue la tâche de la démêler de la réalité.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message