Mairie de Nice : acte 1

Convoqué ce matin à 9 heures le Conseil Municipal de Nice aura la tâche d'élire le Maire, fixer le nombre d'adjoints, les élire et leur attribuer les délégations ainsi qu'aux conseillers . Ce sont les normes du code des collectivités qui imposent ce protocole. Naturellement si le nom de Monsieur le Maire est archi-connu , les prévisions pour pour les personnes qui formeront l'équipe et leur délégations ne seront officialisées qu'au moment de l'annonce même si certains noms peuvent être jouées aux dés sans thème de perdre la mise. On les fera pas par respect de ceux qui resteront au marge parce que , dans une équipe, la cohorte est aussi utile que la cour.

Ce sera aussi l’occasion pour Christian Estrosi , dont la permanence sur le fauteuil de premier édile va vers un record des temps modernes , de prononcer le discours d’investiture et de revenir sur son programme.

Ce sera aussi l’occasion pour ses deux opposants , Philippe Vardon et Jean-Marc Governatori de répliquer et prendre position sur quelques thèmes controverses.

On imagine aisément le coriace Philippe Vardon , à la tête d’une escouade qui ne devrait pas se liquéfier comme la précédente présidée par Marie-Christine Arnautu qui avait fini sa petite aventure niçoise en toute solitude, donner le là à la demande de sécurité et anti-commautarisme.

Quant à l’énigmatique écologiste Jean-Marc Governatori on attend de voir s’il donnera suite à son propos de demander la gestion de la politique environnemental.

Pour rappel , le Conseil Métropolitain - dont le périmètre des compétences est de plus en plus élargi- se réunira prochainement et c’est après son architecture d’organisation qu’on pourra avoir un cadre complet de l’organigramme de l’oligarchie qui aura en charge la destinée politico-administrative de Nice et sa région.

Partager

Laisser un commentaire