Mairie de Nice : acte 2, le changement dans la continuité

La premier jour du nouvel conseil municipal avait l'air d'une fête. Les messieurs ( sauf quelques exceptions) étaient en costume, cravate ( sobre) , les dames - fraîches de coiffeur, la mise en plie soignée- avaient sorti le mieux de leur garde-robe : la palme - il nous soit permis- revient à la pétillante Maty Diouf en jeune soleil , la couleur de chaleur et de lumière et de la joie de vivre. Exécutées sans heurts les déclarations de candidatures (Estrosi, Vardon, les écologistes se sont abstenus ) , le vote et le décompte des bulletin ( 56 à 7 pour l'ancien/nouveau maire) , à 9h40 Christian Estrosi a été proclamé maire de Nice ( pour la troisième fois, , après 2008 et 2014). Mais , si le résultat était escompté, la composition de l'équipe a donné lieu à quelques surprises, même si toute relative. Qui étaient les deux personnes à côté de Christian Estrosi dimanche soir sur le parvis de l'hôtel de ville à la proclamation des résultats ? Son 1er adjoint Philippe Pradal et son directeur de cabinet Anthony Borré. Qui seront les deux bras doit de Christian Estrosi lors de la prochaine mandature ? Anthony Borre ( le Machiavel du maire) , qui devient 1er adjoint et assurera la coordination générale de la politique de la ville et les dossiers de sécurité et Philippe Pradal , l'argentier , qui aura la responsabilité des finances , d'importantes délégations telle les transports et prendra la 1er Vice-Présidence de la Métropole dont le périmètre d'action et les compétences s'entrelaceront de plus en plus avec celles de sa capitale. Les trois formeront le "triangle magique" qui maîtrisera et impulsera l'action municipale durant la mandature. En dehors de ce cercle , mais très près de celui-ci , on retrouve les maréchaux et maréchalles : le fidèle homme de lige Pierre-Paul Léonelli , qui assurera la gestion et le bon fonctionnement de l'hétéroclite groupe de majorité municipale, en plus de la stratégique délégation de la propreté et des parcs et jardin ; Anne Ramos , protégée de la toujours influente sénatrice Dominique Estrosi-Sassone , qui a gagné des galons pour avoir bien géré les relations avec les citoyens à l'occasion du dossier - oh combien sensible- de la ligne 2 du tramway et qui est attendue à renouveler cette performance quand il s'agira de traduire en acte la promesse de campagne concernant la révolution radicale du dossier TNN/Palais des Expositions. A ces deux premiers noms opérationnels, on ajoutera une new-entry , le docteur Richard Chemla , la réponse "verte" de Christian Estrosi à l'avancée écologique qui risque de chambouler la donne , même si à Nice l'équipe en place ne donne pas , au moins pour le moment , l'idée d'être un élément particulièrement perturbateur. Le docteur Chamla aura une délégation transversale, écologie, santé, bien-être, et aura la charge de l'agence pour l'environnement, santé et gestion des risques. Enfin, les deux parlementaires , l'expérimentée sénatrice Dominique Estrosi-Sassone et la jeune Marine Brenier seront le relais avec les institutions nationales Parlement et parti LR) parce que Christian Estrosi - même s'il a renoncé à tout rôle national officiel- entend bien participer aux débats et faire peser sont rôle et poids de "commander-en-chief" de la cinquième ville de France, de Président de la Métropole qui - depuis 2012- réunit près de 50 communes qui vont du littoral à l'arrière-pays, et - au moins jusqu'au 2021- de Président-délégué de la Région Provence, Alpes, Côte d'Azur.* Une notation à part mérite la présence de deux conseillers "senior advisers" , le PDG d'Allianz Jacques Richier et du doyen de la Faculté de Droit Xavier Latour qui auront comme mission de concevoir, remplir de contenus et fixer des objectifs ambitieux , les deux axes fondamentaux pour le développement de la ville et métropole , en passant du bricolage actuel à une vraie stratégie : l'agence pour l'économie, emploi, innovation et attractivité pour le manager international ; celle l'enseignement supérieur , recherche et formation continue pour l'académicien . Doit-on rappeler que l'installation de nouvelles entreprises dans l'Eco-Vallée piétine alors que l'Université de la Côte d'Azur se trouve dans la profondeur de l'anonymat dans les divers classements internationaux ? Pour résumer : le triangle magique, le premier cercle , les relais parisiens, les conseillers spéciaux , voici composée la première ligne du commandement. Une dizaine de personnes qui donneront le là et le ton à la prochaine mandature. Suivent les autres ( confirmés et nouveaux) , les fidèles, les méritants, les aspirants qui ont reçu leurs délégations et subdélégations suivant le principe de la compétence et , parfois, de la convenance... et du copinage. Nul doute, qu'en ces temps orageux , la mandature sera intéressante.

La liste des adjoints, ainsi que leurs délégations :

- Anthony Borré, 34 ans, 1er adjoint, délégué à la Sécurité, au Logement, à la Rénovation urbaine et à la Politique de la ville.

- Anne Ramos-Mazzucco, 2e adjointe, déléguée aux Travaux, au Foncier et à l’Urbanisme.

- Philippe Pradal, 3e adjoint, délégué aux Finances, aux Ressources humaines, à la Mobilité et aux Bâtiments communaux.

- Agnès Rampal, 4e adjointe, déléguée à l’Euro-Méditerranée, aux Rapatriés et au CUM.

- Le médecin Richard Chemla, 5e adjoint, délégué à la Santé, à l’Ecologie et au Bien-être. Il est le directeur du Centre de découverte Mer et Montagne (CDMM)

- Françoise Monier, 6e adjointe, déléguée à l’Intergénérationnel et aux Seniors.

- Pierre-Paul Leonelli, 7e adjoint, délégué à la Propreté, à la Collecte et aux Parcs et jardins.

- Jennifer Salles-Barbosa, 8e adjointe, déléguée aux Solidarités et aux AnimaNices.

- Graig Monetti, 9e adjoint, délégué à la Jeunesse, à la Cohésion sociale et à l’Insertion professionnelle.

- Martine Ouaknine, 10e adjointe, déléguée aux Affaires juridiques, à l’Aide aux victimes et au Devoir de mémoire.

- Gérard Baudoux, 11e adjoint, délégué au Projet Unesco, au Patrimoine, à l’Archéologie et au Mécénat culturel.

- Catherine Moreau, 12e adjointe, déléguée à l’Agriculture urbaine et à l’Animation des quartiers.

- Philippe Soussi, 13e adjoint, délégué à la Gestion des risques et à un Territoire (non précisé).

- Monique Bailet, 14e adjointe, déléguée à l’Etat civil et à un Territoire (non précisé).

- Jean-Luc Gagliolo, 15e adjoint, délégué à l’Education, à l’Identité, au Livre et à la Lutte contre l’Illettrisme.

- Anne-Laure Rubi, 16e adjointe, déléguée à la Famille et la Petite enfance.

- Robert Roux, 17e adjoint, délégué à la Culture.

- Maty Diouf, 18e adjointe, déléguée à la Lutte contre les discriminations, au Droit des femmes et aux Actions humanitaires et à la solidarité internationale.

- Jean-Marc Giaume, 19e adjoint, délégué aux Sports.

- Christiane Amiel, 20e adjointe, déléguée aux Relations internationales et aux Jumelages.

- Franck Martin, 21e adjoint, délégué aux Commerces, aux Marchés, à l’Artisanat et à un Territoire (non précisé).
- 
Magali Altounian, 22e adjointe, déléguée aux Institutions européennes, au Rayonnement de la ville et subdéléguée aux Finances.

- Pascal Condomitti, 23e adjoint, délégué aux Professions libérales et à un Territoire (non précisé).

- Fatima Khaldi-Bououghroum, 24e adjointe, déléguée à la Méditation et à un Territoire (non précisé).

- Gaël Nofri, 25e adjoint, délégué à la Circulation et au Stationnement.

- Isabelle Visentin, 26e adjointe, déléguée aux Cultes et à un Territoire (non précisé).

Les conseillers :

- Dominique Estrosi-Sassone, parlementaire.

- Marine Brenier, parlementaire.

Les conseillers municipaux délégués :

- Jacques Richier, conseiller municipal délégué à l’Economie, à l’Emploi, à l’Innovation et à l’Attractivité.

- Xavier Latour, conseiller municipal délégué à l’Enseignement supérieur, à la Recherche et à la Formation continue.

- Marie-Christine Fix, conseillère municipale déléguée au Monde combattant et au Lien Armée-Nation.

- Jacques Dejeandile, conseiller municipal délégué au Handicap et à l’Accessibilité.

- José Cobos, conseiller municipal délégué à l’Événementiel sportif.

- Nadia Levi, conseillère municipale déléguée aux Commissions de sécurité.

- Marc Concas, conseiller municipal en charge de l’Éthique, Président de la commission d’appels d’offres et subdélégué à Opéra.

- Henry-Jean Servat, conseiller municipal délégué à la Protection animale et au Cinéma.

- François Daure, conseiller municipal délégué aux Relations avec Monaco.
Les conseillers subdélégués :

- Aurore Asso, conseillère municipale subdéléguée au Littoral, à la Mer et à l’Ecologie.

- Hervé Cael, conseiller municipal subdélégué à la Maison de santé et aux Relations avec les établissements de santé.

- Amélie Dogliani, conseillère municipale subdéléguée à la Police administrative.

- Martine Martinon, conseillère municipale subdéléguée aux Sports.

- Barbara Prot, conseillère municipale subdéléguée à la Prévention et à l’éducation et à la Santé.

- Pascale Ferralis, conseillère municipale subdéléguée à l’Autonomie et à la Dépendance.

- Pierre Barone, conseiller municipal subdélégué à la Vie associative et à l’Engagement citoyen.

- Laurence Navalesi, conseillère municipale subdéléguée aux Relations transfrontalières, à l’Enseignement privé et aux Cultes.

- Patrick Mottard, conseiller municipal subdélégué au Spectacle vivant et au Développement des nouveaux lieux publics culturels

- Aura Cophignon, conseillère municipale subdéléguée à l’Europe et au Conseil communal consultatif.

- Gaëlle Frontoni, conseillère municipale subdéléguée aux Activités périscolaires et à la Restauration scolaire.

- Bernard Chaix, conseiller municipal subdélégué à l’Agriculture urbaine.

- Imen Jaidane, conseillère municipale subdéléguée à la Prévention de la fragilité des seniors.

- Abdallah Khemis, conseiller municipal subdélégué à l’Euro-Méditerranée.

- Pierre Fiori, conseiller municipal subdélégué aux Travaux et à la Citoyenneté à l’école.

- Marie-Pierre Lazard, conseillère municipale subdéléguée au Conseil des droits et devoirs des familles.

- Karim Ben Ahmed, conseiller municipal subdélégué à la Rénovation urbaine et à l’Insertion professionnelle.

- Marie-Claire Lellouche, conseillère municipale subdéléguée à l’Accueil des nouveaux Niçois.

*Dommage que le mouvement des élus du territoire " La France audacieuse" dont Christian Estrosi avait été un des initiateurs et animateurs qui voulait engager avec l’Etat centrale un débat décentralisateur se soit, après des débuts intéressants, pratiquement éteint , avant de rentrer en un sorte de catalepsie.

Partager

Laisser un commentaire