Manifestation au domicile d’Estrosi : un militant condamné

Hier matin, Eugeniu, militant de 40 ans a été jugé devant la cour correctionnelle de Nice, pour s’être rebellé devant le domicile du maire de la ville de Nice Christian Estrosi. Dix mois de prison avec sursis ont été adressés à ce père de famille.

Pour rappeler les faits, samedi 25 septembre, lors d’une manifestation habituelle de la part des antivax et antipass, un mouvement de groupe se dirige vers le domicile de Christian Estrosi à proximité du boulevard Carnot pour se faire entendre.

Des faits, qui se sont déroulés aux alentours de 16 h, pourtant quelques heures après le début de la manifestation, un militant se présente comme un individu tentant une intimidation avec un comportement violent.

Dix mois de sursis et 135 euros d’amende, c’est la sanction qu’il encourt en attendant que soit fixé le montant des dommages et intérêts qui sont dus à trois policiers très légèrement blessés.

«  Son comportement est inadapté, c’est une certitude » avait affirmé maître Laurent Terrazzoni, avocat de la défense, au journal de presse Nice-Matin. « Mon client n’est pas le leader des gilets jaunes, ce n’est pas le futur Jérôme Rodriguez. »

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire