Mouvement de grèves des TER : coup de gueule de Renaud Muselier, président de la région Sud

« On ne sacrifiera pas nos montagnes au moment où on retourne à la vie ! ». Alors que des grèves de ter sont annoncées pour les vacances de février, le président de la région, Renaud Muselier, a exprimé son mécontentement.

La SNCF a annoncé un mouvement de grève sur la ligne des Alpes les vendredi et samedis des vacances de février, soit les 11/12 février, les 18/19 février et les 25/26 février. Ce mouvement social risque naturellement d’impacter fortement les déplacements vers les stations de ski.

« Après deux saisons blanches et deux années noires, au moment où on retourne à la vie, les syndicats font de la politique en pleine campagne présidentielle et veulent sacrifier nos montagnes », dénonce Renaud Muselier via un communiqué.

Il rappelle également que les transports sont « la première priorité » de la région. Avec 1,2 milliard d’euros dédié aux transports en 2021, la région avait notamment pu négocier avec le gouvernement afin de ne pas fermer définitivement certaines lignes dès 2022. Plus d’un demi-million d’euros de travaux sont donc prévus afin d’ici 2032 afin de les rénover.

Ainsi, aucune ligne ni aucune gare ne sera fermée en région Sud et les principales gares de Gap (05), Embrun (05), Mont-Dauphin (05), L’Argentière-La-Bessée (05) et Briançon (05) seront ouvertes 7 jours sur 7.

Enfin, le président de la région appelle les cheminots à ne pas faire grève : « Je refuse aujourd’hui que [les habitants de notre région] soient privés de se rendre dans les stations de ski, pendant la période des vacances scolaires, symbole de retour à la vie pour des milliers de familles. Je demande aux syndicats de Cheminots d’annuler leur mouvement de grève pour le bien être de nos habitants et l’attractivité de nos territoires de montagne ».

Photo : © Le DL/Christophe AGOSTINIS

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire