Municipales 2020 : le candidat Estrosi met le cap sur l’économie et veut une ville "business friendly"

La campagne électorale rentre dans le dur et Christian Estrosi n'epargne pas son temps et énergie pour diffuser son programme aux thématiques sectorielles. Hier, lors d'une visite à une entreprise de nouvelle génération, il en a profité pour dévoiler le nom d'un prochain conseiller municipal qui l'accompagnera dans la nouvelle mandature et qui sera en charge des dossiers économiques. Et cette fois-ci c'est du gros : il s'agit pas moins de Jacques Richier , le PDG de Allianz , déjà à ses côtes comme président du Conseil Economique et social, une structure consultative. Une belle prise de guerre qui lui sera certainement utile - par son entregent et ses relations pour booster l'implantation de nouvelles entreprises dans les espaces immobiliers de l'Eco-vallée. D'ailleurs Christian Estrosi ne manque pas d'ambition : "Nous ferons de Nice une ville "business friendly", une référence européenne attirant entreprises et investisseurs, grâce à un quartier dédié aux startups, en renforçant le CEEINCA et en le spécialisant par filière ou encore en développant les solutions d'accueil."

Le candidat a profité de la circonstance pour énoncer toute un série d’initiatives en faveur du monde de l’entreprise, utiles au développement économique du territoire qui devront se réaliser dans les prochaines années, dont voici un résumé :

la création d’un Institut d’Innovation et de Partenariat et d’un Campus d’Excellence dédiés au Tourisme à côté du nouveau Palais des Congrès et des expositions qui va devenir le cœur du tourisme d’affaire et des congrès de la Côte d’Azur.

la promotion de l’économie sociale et solidaire et l’économie circulaire, proposant des actions éco-responsable et la création d’un Cluster dédié afin de regrouper un ensemble d’entreprises pour créer des synergies et imaginer des formations spécialisées.

la création d’ une maison de l’entreprenariat pour mutualiser les compétences d’accompagnement des entreprises et des porteurs de projets et permettre plus d’efficacité et de visibilité en lien avec le lancement d’une plateforme de recrutement sectorielle.

la création d’un fonds d’investissement public/privé sur l’innovation, la santé, l’emploi pour faire participer le privé sur des sujets qui servent les territoires et soutenir nos jeunes entreprises grâce à des effets leviers. #
·
Des pistes sont également prévus pour l’artisanat :

- des labels « Fabriqué à #Nice06 » ou « A Nice depuis plus de 100 ans »
- un événement festif annuel par quartier associant commerçants et artisans
- des boutiques éphémères qui promeuvent le savoir-faire

Partager

Laisser un commentaire