Municipales : "La double braderie" pour la liste VIVA !

Eliminée au premier tout des municipales, la liste VIVA ! ( divers gauche qui comprend le PCF et autres mouvements associatifs citoyens de cette sensibilité politique) , de fait de la décision du Gouvernement d'organiser le Second tour le 28 juin , n'aura pas la possibilité d'être présent au Conseil municipal de la capitale azuréenne . Alors qu'un autre "perdant" , Patrick Allemand a pris acte - avec regret - de la légitimité de la décision gouvernementale, la liste VIVA ! s'associe à celle de droite de Jean-Marc Chipot pour avancer des critiques acérées. Comme dans toute compétition, il y a les beaux joueurs et ...les autres.

En décidant de la date du 28 juin pour le second tour des élections municipales, le gouvernement prend délibérément le risque d’une forte abstention et d’une prime aux maires sortant·es.

A Nice, l’abstention au premier tour (71,46% ) le 15 mars, avait été encore plus massive qu’ailleurs en France, dans un contexte marqué par la peur du coronavirus.

Dans une phase de déconfinement partielle et problématique, le risque est fort que le même phénomène se reproduise à l’occasion d’un second tour le 28 juin prochain.

Pour ViVA !, la démocratie, si on la prend au sérieux, exigerait de patienter jusqu’au retour des conditions habituelles, permettant le déroulement d’une vraie campagne électorale impliquant les citoyennes et les citoyens.

Le gouvernement en a décidé autrement : après la braderie du premier tour, nous aurons droit à la braderie du second tour qui contribuera à éloigner davantage encore la population de celles et ceux qui prétendent la représenter !

Le rassemblement citoyen ViVA ! tient ses engagements de la campagne du premier tour : il a continué son action durant le confinement et la continuera encore, au-delà du second tour des élections municipales !

Partager

Laisser un commentaire