Municipales2020 : la liste "Nice pour tous" de Benoît Kandel déterminée à créer la surprise

" Je suis confiant et déterminé. Nous ne sommes pas là pour faire de la figuration mais pour gagner". Par sa déclaration Benoît Kandel, tête de liste de Nice pour tous, met le holà aux sondages qui placent sa liste à 6% des intentions de vote lors du premier tour le 15 mars. Il réagit avec ironie : " en 2014, avec l'autre liste à laquelle je partecipais, ils nous donnaient à 1,5 et on a fait plus de 10%, donc..." Son "credo" est toujours le même : "nous sommes la vraie droite et il y a un espace entre la liste de droite macroniste de Christian Estrosi et celle d'extrême droite de Philippe Vardon , un rôle qui aurait du être celui de Eric Ciotti s'il ne s'était pas désisté". A propos de l'engagement de ce dernier , Benoît Kandel a été plus que mesuré : " Il ne participe pas à cette campagne électorale ni dans un sens ni dans l'autre. Mais beaucoup de ses soutiens nous ont rejoint. " Pour le reste, l'ancien premier adjoint de Christian Estrosi a voulu re-souligner son opposition à la politique de son ancien "patron" : " nous sommes opposés aux gigantisme des réalisations qui s'annoncent. Il faut un retour à la proximité dans un cadre de sécurité réelle et pas simplement affichée comme c'est le cas actuellement". Une dernière note : les candidats ont tous signé la charte déontologique de Anticor et ont tous leur casier judiciaire vierge.

Comme toutes les listes présentes à cette élection, celle de Nice pour tous est également un mix de militants politiques ( là encore, de diverses provenances ) et de personnes issues de la société civile.

Dans ce cas, si la tête de liste se revendique du CNIP , 2 candidats sont membres de LR, 5 de Débout la France ( une alliance a un coût) , 3 du Parti Chrétien-Démocrate , 1 au parti animaliste

3 candidats ont une expérience politique :Benoît Kandel (1er adjoint au maire UMP de Nice de 2008 à 2013, Conseiller général UMP du 12e canton de Nice de 2009 à 2015, Conseiller municipal de Nice depuis 2008), Celia Georges (Conseillère municipale et métropolitaine niçoise d’opposition) e Josiane Pastorel (ancienne Conseillère municipale de la ville de Nice et Conseillère régionale Paca).

Voici les 15 premiers noms : 1 Benoît Kandel, 2 Emmanuelle Bardon, 3 Jean-Marc Chipot, 4 Célia Georges, 5 Eric Gilli, 6 Cindy Navarro, 7 Jean-Marie Benguettat , 8 Joëlle Donsimoni, 9 Thomas Cavilfiori, 10 Céline Vigna, 11 Jean-Paul Serra, 12 Louise Dujon, 13 Ludovic Gasparro, 14 Béatrice De Gubernatis, 15 Jérôme Durif

Partager

Laisser un commentaire