Nice a signé la Déclaration politique du réseau des Villes-santé de l’Organisation Mondiale de la Santé

Durant trois jours, ce sont près de 100 représentants de villes et EPCI dont Nice qui se réunissent à Rennes pour construire l’avenir post-covid grâce aux retours d’expériences des acteurs locaux et ainsi améliorer la capacité des villes a faire face à ces situations.

Ce colloque du réseau Villes-Santé de l’OMS*, montre a quel point l’Etat a besoin de s’appuyer plus encore sur les compétences et la proximité des acteurs de terrains.

L’ensemble des membres du réseau Villes-Santé de l’OMS, dont la Ville de Nice et la Métropole Nice Côte d’Azur ont signé la Déclaration politique à destinations des candidats aux élections présidentielles.

Le contexte de la crise sanitaire et de l’urgence climatique oblige les Collectivités Territoriales à faire tout leur possible pour préserver et améliorer la santé et le bien-être des habitants. Cette déclaration politique va dans le sens de la décentralisation des politiques de santé.

*Le réseau existe depuis 1990 et rassemble 96 villes et intercommunalités pour partager leurs expériences, pratiques et idées, et ainsi améliorer les politiques de santé en France. Les membres sont les élus municipaux adjoints à la santé et les techniciens spécialisés sur les questions de santé dans les municipalités et intercommunalités. Le réseau est accrédité auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé. Le réseau est actuellement présidé par Yannick Nadesan, élu adjoint à la santé de la Ville de Rennes et vice-présidé par le docteur Richard Chemla, Adjoint au Maire de Nice délégué à la Santé, à l’Ecologie et au Bien-être et Vice-Président de la Métropole Nice Côte d’Azur en charge de la Transition écologique.

Partager

Laisser un commentaire