Nice célèbre son inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco

Le 27 juillet dernier, l'Unesco inscrivait Nice au patrimoine mondial, en reconnaissant la pertinence d'un dossier commencé en 2012 sous la présidence de Jean-Jacques Aillagon auquel Christian Estrosi avait confié cette mission. Hier soir , à l'occasion des cérémonies pour le 77e anniversaire de la Libération de Nice de l'occupation naziste le 28 août 1944, le Maire de Nice, accompagné par le même ancien Ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon, de l'ambassadeur de France auprès de l'Unesco madame Véronique Roger-Lacan qui a eu un rôle majeur dans la gestion de ce dossier et sa réussite , et en présence de représentants diplomatiques qui ont participé à la commission d'évaluation de l'Unesco, des autorités civiles et militaires , des élus et d'une nombreuse assistance , a célébré dans les jardins de la Villa Masséna cette prestigieuse reconnaissance qui permet à Nice de graver son nom dans " l'universalisme", comme a été souligné par les divers orateurs lors de leur prise de parole.

Si Christian Estrosi, ému et radieux à la fois, a voulu rappeler que « ce résultat, nous l’avons construit, espéré et obtenu, au fil de dix ans d’efforts !, » c’est un nouveau chapitre historique qui s’ouvre avec cette inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Un chapitre qui va renforcer la « culture du tourisme » qui a donné à cette ville sa renommée internationale, et qui lui a permis de devenir, au fil des temps, une ville ouverte à des populations venant des horizons divers.

C’est cette caractéristique qui constitue sa valeur et qui doit être le socle de son développement futur.

Partager

Laisser un commentaire