Nice élue ville la plus sûre de France ! L’opposition dénonce une forfaiture

D'après un classement publié par le site Numbeo, Nice est la ville la plus sûre de France. Une belle récompense pour la police municipale.

Nice est la ville la plus sûre de France. Tel est l’enseignement du classement publié par le site Numbeo. La ville azuréenne devance Bordeaux et Lyon. Marseille pointe en dixième et dernière position des villes françaises. Ce classement se base sur l’avis des voyageurs utilisateurs de la plateforme Numbeo. Nice bénéficie d’un indice de sécurité de 59,01 pour un indice de criminalité de 40,99.

Ce classement apparaît ainsi comme une consécration pour Christian Estrosi, forcément heureux de voir le travail de la police municipale récompensé : "Aujourd’hui, le fait d’être identifiée comme ville la plus sûre de France, c’est une sacrée référence." La ville de Nice apparaît donc en première position au classement des villes les plus sûres de France. Un fait nouveau, mais enclenché par un processus datant d’il y a plusieurs années. "En 2008, j’ai lancé un programme de ’Safe and Smart City’, ville intelligente et sûre, rappelle le maire de Nice. J’ai voulu, à partir de la dimension humaine d’une police très organisée, associer des technologies qui reposent sur l’intelligence artificielle."

Ces technologies, comme le développement des caméras de vidéosurveillance, ont permis de lutter de manière plus efficace contre les criminels. "Cela permet aux services de nos équipes de police municipale de ’mettre le paquet’ dans la lutte contre le grand banditisme et les grands trafics, comme la drogue ou la prostitution", explique Christian Estrosi.

Même si le banditisme demeure certainement présent, la police municipale continue de lutter de la manière la plus efficace possible pour protéger les citoyens niçois. En 2020, 5740 interpellations ont été réalisées, soit une hausse de 34 % par rapport à l’année précédente.

Les résultats du classement Numbeo semblent donner raison au maire de la ville.

Sauf que...

Patrick Allemand (Nice au coeur), ancien conseiller municipal et métropolitain

"Acheter une page complète de publication dans le quotidien régional pour vanter "Nice, ville classée la plus sûre de France", il fallait oser le faire. Cette publicité nous apprend qu’il y a eu en 2020, 5740 interpellations, soit une augmentation de 34 %. La mairie s’en félicite alors que c’est un chiffre particulièrement inquiétant lorsque l’on sait que la plupart des délits ne sont pas élucidés."

Patrick Allemand dresse un tout autre constat au niveau de la sécurité de la ville : "Nice est la ville de province qui a payé le plus lourd tribut aux attentats, et, celui de la Basilique Notre Dame nous a brutalement renvoyé à l’horreur du 14 juillet 2016. Nice est aussi la ville où le nombre de règlements de compte a le plus augmenté en 2020, notamment dans les cités des Moulins et des Liserons. Et on appelle cela "Nice la ville classée la plus sûre de France". C’est un gag !"

Roberti Injey (PCF), ancien conseiller municipal et métropolitain.

Ce classement est complètement bidon. Il ne repose sur aucun chiffre officiel, aucune enquête de l’INSEE. Elle se base uniquement sur une "base de données" appelée Numbéo. Il s’agit d’une base d’avis sur les villes et les pays du monde. Ses classements, comme ceux des années précédentes, sont basés sur des avis des voyageurs utilisateurs de Numbeo. Et au moment de la rédaction de la publicité, le 26 janvier, il reposait sur moins d’une cinquantaine d’avis !

Il s’explique : "Ce dimanche 7 février à 9h j’étais seulement le 65e "contributeur" concernant la sécurité de la Ville de Nice sur le site Numbéo. Et le taux de sécurité, vanté par la publicité de la ville de Nice, avait déjà bien chuté et passait derrière Bordeaux, Lyon, Toulouse, Lille…"

La conclusion est sévère : "Cette publicité municipale est à la fois indécente à l’égard des victimes des attentats de Nice et relève d’une véritable escroquerie intellectuelle. Assez pitoyable que la ville de Nice pour rédiger sa communication se base uniquement sur l’avis d’une cinquantaine de voyageurs."

Philippe Vardon (RN), conseiller municipal et métropolitain

"Voilà qui ferait presque sourire, si ce classement n’avait pas nourri des articles de presse et, surtout, n’avait pas donné lieu à une grosse opération de propagande dans les colonnes du principal journal local, aux frais des Niçois bien sûr."

D’un point de vue mondial, la cité azuréenne se retrouve désormais en 194e position d’un classement dominé par Abu Dhabi (Emirats arabes unis). La ville de Nice se retrouve ainsi juste derrière Bonn (Allemagne) et Christchurch (Nouvelle-Zélande).

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire