Nice et la métropole font leur vélorution

Christian Estrosi avance dans sa vision de la ville et du territoire de demain et lance un nouveau chantier : la cohabitation entre voiture, vélo et piéton, le triangle de la mobilité qui devient un quadrangle ,si l'on y ajoute les transports en commun . Oui, il y a un peu d'auto célébration en tout ça, le pêché mignon de présenter ce qui est normal comme si c'était exceptionnel mais comment ne pas préférer les faits concrets aux jérémiades de celles et ceux qui se prétendent défenseurs de nobles causes pour le seul fait qui font partie d'associations composées de quelques amis et quand il défilent s'autoproclament " la voix du peuple " ? Quoi choisir ? : les faits contre les slogans ...et pédalez, en sens propre et figuré !

La présentation du Plan Vélo 2021-2026 rentre de plein pied dans les actes "concrets" du projet de la mobilité durable sur le territoire métropolitain, ville de Nice inclus.

A juste titre , Christian Estrosi le revendique : "Depuis 2008, à Nice et la Métropole les aménagements cyclables ont doublé. Ce plan s’intègre dans notre schéma de transports à 2040 ainsi que dans notre Plan Climat."*

Quelques chiffres :

Le service de vélo en libre-service VéloBleu mis en service en juillet 2009 sur les communes de Nice, Saint-Laurent-du-Var et Cagnes-sur-Mer, complété en 2019 par la mise en service de plus de 285 vélos électriques en libreservice grâce au dispositif e-vélos bleus. Plus de 6 000 adhérents comptabilisés, 2 000 à 2 500 utilisateurs quotidiens, et plus de 17 000 abonnés et 12 millions de locations depuis sont lancement.

Les compteurs permettent de noter une augmentation significative de la fréquentation des pistes cyclables : la Promenade des Anglais est le point de passage le plus important avec, en moyenne, plus de 4 000 passages journaliers depuis mai 2020, la Promenade du Paillon quant à elle, présente une moyenne de 1 250 passages quotidiens. La piste le long de la Cagnes a vu son trafic doubler avec près de 600 cyclistes par jour.
Des nouveaux compteurs mis en place le long de la rive droite du Var entre Gattières et le Broc permettent de confirmer la pratique plutôt orientée loisir des déplacements à vélo.

Les objectifs du Plan Vélo métropolitain :**

¤atteindre 10% de part modale vélo dans les déplacements à l’horizon 2026 (la
Loi d’Orientation des Mobilités prévoit 9%).
¤créer 160 kilomètres d’aménagements sur le territoire dont 75 kilomètres
d’aménagements à Nice
¤poursuivre le développement du réseau maillé (création de raccordements, favoriser la continuité sur le littoral, un maillage fort dans les zones denses…)
¤démultiplier l’offre de stationnement vélo en voirie mais également dans des
espaces sécurisés, notamment près des pôles d’échanges multimodaux et dans les
parkings en ouvrage
¤développer les services associés à l’usage du vélo

Dès 2021 , l’offre vélo bleu électrique sera étendue à trois nouvelles communes : Beaulieusur-Mer, Villefranche-sur-Mer et Saint-Jean-Cap-Ferrat.

Les futures lignes de téléphériques seront équipées de compartiments vélos. Elles
permettront de franchir le Var, entre la mairie de Saint-Laurent-du-Var et Charles Ehrmann et de se rendre dans la Plaine du Var et à Lingostière depuis La Gaude.

Création de pistes cyclables

Dans le cadre du schéma directeur cyclable inscrit au PLUm, des itinéraires continus et sécurisés vont être déployés à Nice. Le vélo est systématiquement intégré à tous les projets d’aménagement.
A l’échelle du territoire métropolitain, il s’agit de développer un réseau structurant
reliant les communes les unes aux autres et connecté aux pôles générateurs de
déplacements comme les gares et les pôles d’échanges multimodaux.

>Ce réseau intégrera :

▪ Une nouvelle liaison cyclable entre Nice et Monaco sur le maximum de linéaires
possibles et notamment jusqu’à Villefranche-sur-Mer d’ici l’été 2021. Dans un premier
temps, en juillet 2021, livraison de 4,5 kilomètres de pistes cyclables sur les boulevards Carnot, Maëterlinck et Princesse Grasse. 16,5 kilomètres d’itinéraires seront aménagés d’ici 2023.
▪ Une nouvelle liaison cyclable entre Nice et le Pont de la Manda, à Carros, en rive
gauche du Var avec notamment la reprise du tronçon menant à Saint-Isidore dès 2021.
▪ L’aménagement d’une piste sécurisée dans la Vallée du Paillon pour connecter
La Trinité à l’Est de Nice pour 2022-2023.
▪ Un aménagement permettant de relier Vence et Saint Jeannet pour 2022-2023.

*Actuellement, le territoire métropolitain compte 179 kilomètres de pistes cyclables
dont 84 kilomètres sur la commune de Nice répartis en :
▪ 96 km de pistes cyclables dont 52 km sur Nice
▪ 60 km de bandes cyclables
▪ 1,5 km d’itinéraires jalonnés et de couloir bus ouvert aux vélos
▪ 21 km d’aires piétonnes
▪ 1 km de zone de rencontre

**Le 23 juillet 2020, le Conseil métropolitain a voté le Plan Vélo 2021-2026. Un plan désormais validé et soutenu par l’Etat dans le cadre du Plan de relance et de transition écologique.

Partager

Laisser un commentaire