Nice fête l’Assomption

Le 1er novembre 1950, le pape Pie XII affirmait la foi en l’Assomption de la Vierge Marie : « Nous affirmons, Nous déclarons et Nous définissons comme un dogme divinement révélé que l’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et âme à la gloire céleste. » Ainsi, la fête de l’Assomption, célébrée le 15 août, est aujourd’hui une de plus connue fêtes votives.

A Nice et dans le Comté, comme en Provence , la dévotion envers la Vierge Marie est très répandue. De même, c’est le bleu marial que la Maison de Savoie avait choisi de faire figurer dans ses couleurs dynastiques.

Ce culte à la Vierge et la dévotion populaire s’expriment aussi par le nombre d’églises et de chapelles placées sous sa protection : l’église du Port (Madone de l’Immaculée Conception), l’église du Vœu (Madone des Grâces), l’église de Cimiez (Madone de l’Annonciation), la chapelle des Pénitents noirs (Madone de la Miséricorde), la Chapelle Notre-Dame de Bon-Voyage.

Enfin, la ferveur des niçois envers Marie se manifeste aussi sous la forme de pèlerinages autour des sanctuaires de la Madone de Laghet, de la Madone d’Utelle ou de la Madone des Fenestres.

Les festivités débuteront à 17h30 avec la célébration de la Messe en l’église du Port, suivies par une Procession

Ensuite les officiels et le clergé monteront dans les pointus fleuris dans le bassin des Amiraux pour jeter des couronnes de fleurs dans les eaux du port en signe votif.

Partager

Laisser un commentaire