Nice, future détentrice du label "Capitale européenne de la culture" ?

Depuis le 31 décembre 2021, il est désormais possible de candidater au titre de “Capitale européenne de la culture” de 2028, créé et orchestré par le Ministère de la culture. Christian Estrosi, maire de Nice, a d’ores et déjà affirmé sa volonté de remporter ce label qu’il qualifie “d’aubaine pour faire connaître et reconnaître dans toute l’Europe le formidable tissu artistique et culturel de notre territoire”.

En effet, à l’instar de Paris, Avignon, Lille et Marseille qui ont déjà décroché ce titre, Nice entend bien renforcer son attractivité touristique et donner un coup de projecteur à son patrimoine artistique et culturelle.

Les villes en lice auront jusqu’au 1er décembre 2022 pour envoyer leur candidature. Interrogé par Nice-Matin, en novembre, Christian Estrosi a mis en avant la richesse plurielle de la ville, qu’il considère être un atout majeur pour remporter ce prestigieux titre :

"La ville frontière a successivement été ligure, grecque, romaine puis ostrogoth d’Italie, devenant par la suite génoise, provençale, savoyarde, piémontaise avant de devenir française en 1860 à l’issue d’un processus démocratique. De cette histoire nous avons hérité d’une diversité architecturale unique au monde, riche d’influences multiples. C’est à Nice que fût signée la paix en Europe le 18 juin 1538 entre François 1er et Charles Quint grâce à l’implication du Pape Paul III.

C’est cette histoire de Nice, à la fois enracinée et ouverte, méditerranéenne et alpine, européenne et cosmopolite, qui a produit aussi une architecture et un paysage uniques qui nous ont permis, en juillet dernier, d’être inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Tout cela atteste de la légitimité de notre ville pour devenir, en 2028, l’ambassadrice de la richesse et de la diversité culturelle européenne, et de témoigner après Paris, Avignon, Lille et Marseille de la dynamique culturelle de notre territoire."

Pour consolider sa candidature, la ville de Nice a déjà signé un plan d’investissement de 100 millions d’euros qui permettra de promouvoir de nouvelles actions tournées vers la création et la diffusion de l’offre culturelle de la ville, entre 2021 et 2026. Le maire de Nice compte aussi réaffirmer son soutien aux créateurs et développer des lieux de production et de diffusion comme le 109, tiers-lieu dédié à la création contemporaine, situé route de Turin, à Nice.

Enfin, d’ici 2025, Christian Estrosi prévoit d’initier les écoliers des 151 établissements du territoire niçois aux disciplines artistiques.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire