Nissart : perpétuer la tradition

Tous les ans, la ville de Nice, la Fédération des Associations du Comté de Nice et L'Escola de Bellanda récompensent les candidats ayant obtenu les meilleures notes aux épreuves orales et écrites du baccalauréat de Nissart. Cette année, les meilleurs élèves des écoles, collèges et lycées où le niçois est enseigné ont également été récompensé.

Cette année, près de 300 élèves ont passé l’épreuve de niçois dans le département. Parmi eux 48 ont reçu leur diplôme des mains de Jean-Luc Gagliolo, adjoint au maire de Nice délégué à l’éducation, Steve Betti, conseiller du recteur pour les langues et cultures régionales, Serge Chiaramonti, président de la fédération des associations du comté de Nice et Jean-Philippe Fighiera, président de l’Escola de Bellanda.

"C’est toujours avec une grande satisfaction qu’il nous est donné de remettre ses prix aux lauréats ici dans ce lieu remarquable qu’est le Centre Universitaire Méditerranéen", dont Steve Betti, en sa qualité de conseiller du recteur a rappelé l’histoire.

Des médailles gravées au nom des lauréats ont été remises aux élèves en guise de souvenir. Une manière de marquer les heures passées en classe et rappeler ce patrimoine dans les prochaines années pour les générations à venir.

Six élèves de l’école de l’Ariane et huit du collège Roger Carles ont été récompensé pour saluer leur travail et leur investissement indispensable pour faire perdurer ce patrimoine niçois.

Les bacheliers étaient accompagnés par leurs enseignants : Olivier Pasquetti, Jeremy Marcais, Christelle Brunet, Patrice Arnaudo, Michel Fulconis, Cristoù Dauroure, Serge Chiaramonti, Emmanuel Gioan et Michel Pallanca.

"Après quatre ans de cours de niçois avec Mr Pallanca, j’ai fait ma dérogation au lycée Massena mais elle n’a pas été accepté donc je n’ai pas pu continuer le niçois. Cette langue s’arrête donc là pour moi", regrette fortement Marie Henri, ancienne étudiante du collège Port Lympia.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire