Notre-Dame : les acteurs politiques locaux donnent de la voix

Les réactions politiques à l'attentat meurtrier de la cathédrale Notre-Dame ont été nombreuses. Au delà, de celles officielles, d'autres acteurs de la vie politique locale se sont manifestés. Chacun en a profité pour mettre en avant sa position et préconiser la suite.

Philippe Vardon ( RN)  : L’ignoble meurtrier est un terroriste islamiste : il faut éradiquer l’islamisme dans notre pays ! En s’attaquant à tous ses relais.
Il faut fermer les 540 mosquées radicales que compte notre pays et expulser tous les étrangers prêcheurs de haine ou fichés pour radicalisation. Immédiatement, à Nice, il faut que la municipalité Estrosi cesse ses relations avec des organisations radicales telles que l’UOIF et il faut que le Préfet procède à un contrôle général des mosquées et lieux islamiques.

Generation.s  : Une fois encore Nice est endeuillée, meurtrie, assassinée. Nous souhaitons exprimer notre profonde sympathie aux victimes et à leurs familles. [...]
Même sidéré-es par ces assassinats, nous croyons que plus que jamais l’union face au terrorisme est indispensable pour maintenir forte les valeurs de notre République, la liberté, l’égalité et la fraternité.

La Féderation du PCF06 : [...] Cet acte terrosite, lâche et barbare, nourri par un extrémisme islamiste qui tue et qui n’a aucun fondement dans la religion à laquelle il prétend appartenir, nous révolte.
Comme les attentats précédents, ce crime odieux a un objectif : répandre la terreur, nous diviser en suscitant une nouvelle guerre de religion et encourager les réactions racistes et identitaires.
Nous vivons une période très difficile dans laquelle nous nous devons d’éviter de tomber dans les pièges de ces extrémistes. Nous devons les combattre avec fermeté et éviter tous amalgames.
[...]

Nice au coeur : Le mode opératoire choisi et le choix du lieu et du moment n’ont qu’un objectif : terroriser la population. Nice doit se rassembler et faire face après cet attentat qui s’est déroulé au cœur de la basilique Notre Dame. Il est impératif de ne pas se diviser. C’est ce qu’ils veulent pour affaiblir la démocratie et la République.

Partager

Laisser un commentaire