Philippe Vardon (RN) : Les écoles de Nice ne peuvent pas rouvrir

Face aux conditions sanitaires actuelles, après des échanges avec plusieurs professionnels tant de l’Éducation que de la santé mais aussi et surtout avec de nombreux parents, je demande à Christian Estrosi de renoncer à la réouverture des écoles de Nice le 11 mai.

Tant le Conseil national de l’Ordre des médecins que le Conseil scientifique ont émis des avis négatifs sur le projet gouvernemental de réouverture, considérant que les risques de contamination des enfants et de leurs familles étaient trop importants. Par ailleurs, une alerte a été lancée sur des cas de pathologies cardiaques chez des enfants, potentiellement associées à la contamination par le CoVid-19. Le principe de précaution, et en l’occurrence même de protection, commande donc la plus grande prudence.

Les risques de contamination, que cela soit à travers la promiscuité dans les écoles bien sûr, mais aussi les transports ou encore l’entrée et la sortie, sont aujourd’hui bien trop importants pour envisager sereinement cette reprise.

Les enseignants assurent depuis des semaines leur mission à distance, avec inventivité et dévouement. Je crois sage de continuer dans cette voie. Conscient des nécessités de reprise progressive du travail, je demande aussi à la municipalité d’élargir le service d’accueil actuel en le maintenant pour les enfants de soignants bien entendu et en l’élargissant aux salariés ne pouvant recourir au télétravail ou garder les enfants dans le cercle familial.

Au-delà du risque sanitaire direct, une vague de contamination causée par la réouverture des écoles pourrait de surcroît retarder le déconfinement réel et la reprise de l’activité économique et touristique dans notre ville. De nombreuses entreprises sont déjà dans une situation dramatique, nous ne pouvons pas nous le permettre.

Philippe Vardon
Vice-président du groupe RN au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, candidat à la Mairie de Nice

Partager

Laisser un commentaire