"Plus léger qu’un cahier, moins lourd qu’un prof", portrait de l’instagrammeur Nicestorique

Tom Obry est un étudiant en histoire niçois. Il a créé, en avril 2020, le compte instagram @nicestorique sur lequel il explique en quelques lignes l’histoire du patrimoine local. Débordant d'anecdotes, son compte a rapidement séduit les internautes et compte désormais près de 10 000 abonnés. Pour vous, Nice Premium est allé à sa rencontre et lui a posé quelques questions…

Nice Premium : Comment t’es venue l’idée de créer ce compte ?

Tom Obry : L’idée m’est venue un peu avant le premier confinement, en mars 2020… J’avais envie de faire découvrir ma passion et de mettre en avant la richesse qu’il y avait tout autour de nous. On a souvent tendance à croire que le patrimoine culturel français ne se résume qu’à Paris alors que le patrimoine niçois est tout aussi riche !

NP : Pourquoi "Nicestorique" ?

TO : C’est un jeu de mots : l’historique de la ville de Nice ! Je voulais aussi rendre hommage à Henri Sappia. Il a créé en 1898 l’un des plus anciens périodiques, qui existe encore de nos jours et qui s’appelle justement Nice historique. Finalement, c’est une manière pour moi de perpétuer cette tradition niçoise de vouloir faire découvrir l’histoire de la ville.

NP : Où te documentes-tu ?

TO : Mes sources sont plurielles : internet, une étagère pleine à craquer de livres chez moi, et, étant à la fac, j’ai la chance d’avoir un grand nombre de ressources à ma disposition !
Enfin, je fréquente régulièrement les archives municipales, départementales et la bibliothèque de Cessole.

La bibliothèque de Cessole - "C’est un endroit magnifique très peu fréquenté et d’une richesse incroyable"

NP : Tu as créé ce compte il y a 2 ans seulement… Aujourd’hui tu comptes déjà presque 10 000 abonnés. Comment tu expliques un tel succès ?

TO : Je suis ravie de voir que les Niçois s’intéressent à notre patrimoine local ! Le fait de rendre l’histoire niçoise accessible facilement, de manière gratuite et ludique, c’est peut-être ce qu’il manquait. Avec mon compte, j’essaie simplement de leur dire “regardez où vous marchez, c’est quelque chose de magnifique !” et de leur donner des clés pour comprendre leur environnement.

NP : Est-ce que tu as de nouveaux projets en tête ? Si oui, peux-tu nous en dire davantage ?

Beaucoup de projets arrivent, notamment l’ouverture d’un nouveau compte instagram, “Tomhistorique” qui racontera des anecdotes en tous genre, comme par exemple : “pourquoi serre-t-on la main pour dire bonjour ?”.
Je compte aussi me lancer sur youtube, cela me permettra d’aborder des sujets de manière plus poussée.
Enfin, j’adorerai créer des sortes de balades touristiques pour raconter l’histoire de la ville, mais c’est un projet qui n’en est qu’au stade de réflexion pour le moment.

NP : Tu collabores désormais avec l’Opéra de Nice… Peux-tu m’expliquer en quoi consiste le projet ?

TO : L’Opéra m’a contacté début décembre parce qu’ils voulaient créer une émission sur son histoire, j’ai été tout de suite très emballé par l’idée. En faisant mes recherches, je me suis rendu compte que son histoire était incroyablement riche et on a créé les premiers épisodes pour voir si le concept plaisait. C’est désormais validé et on propose maintenant une mini série qui s’appelle “Opéra stories” et raconte petit à petit l’histoire de l’Opéra de Nice.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire