Polémique pour les caméras de surveillance installées dans des salles de classe de l’Université de Nice

À la rentrée des vacances de la Toussaint, le 8 novembre dernier, à l’institut national supérieur du professorat et de l’éducation (Inspe), ces professeurs ont eu une mauvaise surprise : ils se sont aperçus que des caméras de surveillance avaient été installées dans les salles de classe, sans leur accord.

Mercredi, le magazine Libération révélait que des caméras avaient été installées dans l’Inspe, au sein de l’université Côte d’Azur. Plus précisément, ce sont dans deux salles de classe, au-dessus du tableau, et dans les couloirs que ces caméras ont été installées.

Un membre du personnel a porté plainte anonymement ce jeudi à la CNIL, la commission nationale informatique et libertés, qui elle affirme en avoir reçu plusieurs. Ces plaintes concernent l’installation de deux caméras dans les salles de classe ainsi que « l’absence d’information des personnes concernées ».

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire