Pollution aux particules fines : les Alpes-Maritimes en alerte

La pollution atmosphérique aux particules fines est inquiétante dans les Alpes-Maritimes. C’est pourquoi lundi 16 août, la préfecture tire la sonnette d’alarme et place le département en procédure "d’information recommandation". Cette mesure est le premier niveau d’alerte lors d’une forte concentration de polluants dans l’atmosphère.

Nice est la 42e ville la plus polluée au monde d’après un classement réalisé par Utility Bidder. Cancer du poumon ou encore infarctus du myocarde, la concentration de particules fines dégrade la qualité de l’air, et est responsable de nombreuses pathologies cardiaques et respiratoires à terme.
L’association Atmo Sud lutte contre la pollution atmosphérique. Pour limiter les effets de ce phénomène, elle recommande aux personnes vulnérables d’éviter les grands axes routiers durant les heures de pointe et de privilégier les sorties avant 12 h et après 16 h. Il est aussi conseillé de diminuer la pratique d’activées sportives en plein air et les déplacements en voiture au profit des transports en commun et des moyens de déplacement verts.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire