Quatre semaines de confinement de plus pour les Alpes-Maritimes

Le confinement des derniers trois week-end dans les communes du littoral a été utile mais pas suffisant pour casser la chaîne des contaminations qui restent au-dessus du seuil d'alerte ( 400/100000).

Pour le dire autrement, ça va mieux mais pas encore bien. Donc bretelles et ceintures pour les quatre prochaines semaines ( week-end de Pâques compris ) dans l’espoir que la formule mixte entre plus de vaccinations et moins de contaminations laisse entrevoir la lumière au fond du tunnel. Christian Estrosi a ainsi réagi à l’annonce du Gouvernement :

Grâce aux efforts des Niçois et des Azuréens que je veux remercier, le confinement du week-end a démontré son efficacité, le taux d’incidence a baissé et continue de baisser. Je demanderai au Premier ministre, Jean Castex de faire sauter la contrainte d’un confinement sur quatre semaines si le taux d’incidence passe en dessous de 400."

Entre-temps, patience, patience, patience !

Les Alpes-Maritimes, ainsi que les départements de l’Eure et de la Seine Maritimes et les deux régions Ile-de-France et Hauts-de-France seront confinés à partir vendredi 19 mars à minuit, il est prévu pour durer 4 semaines.

Quel impact aura ce dispositif ?

Restent ouverts les commerces de première nécessité. Les écoles maternelles, les écoles élémentaires, les collèges fonctionneront donc normalement ; pour les lycées qui sont déjà pour plus des deux tiers, en demi-jauge, ils basculeront en totalité dans ce fonctionnement.

Sont autorisées les activités extérieures mais avec une attestation en journée et dans la limite de de 10 km autour du domicile. Il n’y a pas cette fois de limite de temps pour cette sortie. Des consignes strictes seront passées aux préfets pour interdire la fréquentation de certains espaces publics afin d’éviter les rassemblements non autorisés. L’éducation physique et sportive, sur le temps scolaire, elle pourra reprendre normalement et les activités sportives extra-scolaire en plein air des mineurs seront maintenues.

Les règles s’appliquant aux lieux de culte resteront inchangées. Sont interdits les déplacements entre les régions pour les zones concernées, sauf motifs impérieux ou professionnels. Le son couvre-feu va passer de 18 heures à 19 heures à partir de ce samedi pour tenir compte du passage à l’heure d’été. Celui-ci est prévu dans la nuit du samedi 27 mars au dimanche 28 mars.

Chapitre télétravail, l’objectif est au moins 4 jours sur 5.

Partager

Laisser un commentaire