Qui sera le nouveau buteur de l’OGC Nice ?

La paire Amine Gouiri - Kasper Dolberg a été très performante pour sa première apparition sous les ordres de Christophe Galtier ce dimanche contre Lille. Le Danois a inscrit un doublé tandis que l’ancien Lyonnais a marqué un but et offert une passe décisive. Mais Le nouvel entraîneur du Gym souhaiterait de tout de même un nouveau numéro 9 d’expérience pour compléter son effectif.

Le mercato ferme ses portes dans 11 jours, celui des Aiglons a déja été très fructueux avec l’arrivée de nombreux joueurs sur la Côte-d’Azur : Lemina, Todibo, Bard, Kluivert, Burka, Stengs et Rosario.
Au final, l’OGC Nice a donc déjà dépensé 38 millions pendant ce marché des transferts et pourrait bien ne pas s’arrêter là. En effet, depuis plusieurs semaines, Christophe Galtier a demandé à ses dirigeants l’arrivée d’un buteur expérimenté en soutien à la paire Gouiri-Dolberg. « Je souhaite un autre attaquant pour avoir des solutions avec les 5 changements en cours de match. Avec de la valeur athlétique et de l’expérience » précisait-il au micro de Amazon Prime.
Le Suisse Dan Ndoye qui a joué en pointe de l’attaque lors des matches préparations, n’a pas convaincu le technicien de 54 ans de lui offrir le rôle de remplaçant. Il ne compterait pas non plus sur Myziane Maoulida, qui se dirigerait vers un départ en Belgique à Anderlecht.
Galtier aurait demandé à ses dirigeants de se tourner vers deux buteurs de Ligue 1 : Andy Delort (Montpellier) et Burak Yilmaz (Lille).

Selon les informations de RMC Sport, Galtier pousserait plutôt pour Delort, il apprécierait particulièrement son profil qui mêle expérience et personnalité. Cependant, même si l’international Algérien semble intéressé par le projet azuréen, le club de la Paillade ne le laissera partir que si une offre de 15 millions arrivait sur la table. Une somme jugée excessive pour Nice qui ne souhaite pas dépenser autant pour un joueur de plus de 30 ans.
Burak Yilmaz est aussi une piste pour venir prendre ce rôle de buteur remplaçant. Alors le LOSC n’était pas vendeur, la donne serait en train de changer, car son salaire de 230 000 euros par mois pèserait beaucoup dans les finances lilloises. Auteur de 19 buts et 6 passes décisives en championnat la saison dernière, le turc de 36 ans aimerait beaucoup retravailler avec l’entraîneur qui l’a mené au titre l’an passé.

La question qui se pose maintenant : lequel des deux sera niçois l’an prochain ?

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire