Remise du label " Cuisine Nissarde"

Crée en 1995, le label " Cuisine Nissarde" a été repris en 2014 par l'Office de Tourisme niçoise. Pour recevoir le précieux sésame, les établissements sont séparés en deux catégories : les restaurants et les snacks/ vente à emporter.

"Hormis Lyon, Nice est la seule ville à proposer de la véritable cuisine." Pas de doute pour Rudy Salles, adjoint au maire délégué au tourisme, le Sud à sa propre identité culinaire.
Pour obtenir le label "Cuisine Nissarde", de nombreux critères doivent être respectés. Le respect des saisons est de plus en plus demandé et apprécié par la commission lors de ses visites surprises. Il faut également distinguer les plats niçois des autres mets, avoir une véritable identité niçoise dans la décoration et avoir une bonne culture afin de répondre aux touristes curieux. Le comité technique est chargé de juger la qualité de ce qui est fait dans les restaurants. Le directeur général de l’office de tourisme, Denis Zanon, l’affirme, le label est remis en question chaque année et il n’est pas acquis. Chaque restaurant peut se le voir retirer si les conditions ne sont pas respectées.

Valorisation des niçois

Au lycée culinaire Paul Augier, c’est un module de cuisine niçoise qui sera mis en place des la rentrée. " C’est inimaginable que les élèves sortent sans pouvoir mettre sur leur c.v quels ont un savoir-faire particulier." Denis Férault, directeur, est ravi de cette nouvelle spécialité. Grace aux professeurs et aux professionnelles, c’est toute une culture qui est transmise au plus jeune afin de faire perdurer cet art.
"La salade niçoise, c’est le plat par excellence. Il est toujours copié, interprété, réinterpréter, mais trop souvent bâclé." Le directeur insiste, c’est pour éviter cela que le label existe. Préserver les traditions de cette cuisine si particulière et faire connaître au plus grand nombre. Cette année, vingt-deux restaurants ont obtenu le label ainsi que sept snacks.*

C’est au Centre du Patrimoine que l’atelier de cuisine niçoise ouvrira ses portes en septembre. Plusieurs activités seront disponible : conférences, cours, concours, dégustations et expositions.

Et les restaurants gagnants sont :
► La Cantine de Lulu, 26 rue Alberti,
►Lu Fran Calin, 5 rue Francis Gallo,
►La Gaité Nallino, 72 avenue Cap-de-Croix,
►La Ratapignata, 63 avenue du Ray,
►La Rotonde du Negresco, 37 Promenade des Anglais,
►Le Safari, 1 Cours Saleya,
►La Table « à » Julie, 50 rue Arson,
►La Table Alziari, 4 rue François Zanin,
►Le Tchitchou, 29 Avenue Georges Clemenceau,
► Lou Countea, 7 bd du Dr Morani, Gilette
►L’Estragon 101 route de Nice,Le Broc
►La Gaudriole, 4 rue centrale, La Gaude
►La Passion des Mets, 14 bd Louis Roux, Saint Laurent du Var
►Sian d’Aqui, 9 place du Peyra, Vence
►Lou Bantry, 13 quai de l’Amiral Courbet, Villefranche sur Mer
► Chez Michel , Place Saint-Michel, Castagniers-Village
►La Capeline, RD17, hameau Vescou, Toudon

Les snacks, leurs pan bagnat et leurs soccas ont également été récompensés.
►Chez Thérésa ,28 rue Droite,
►Lou Pelandroun, 4 boulevard Joseph Garnier, Nice
►Receta de Jou, 4 place de la Gare du Sud, Nice
►Socca du Cours 6 rue Place vieille, Nice
►Le Jardin d’Hélène, 15 rue de Orestis, Nice
►SAS Babi* 201 av Général de Gaulle, Levens
►A’Buteghinn’a, 11 rue du Marché, Nice
>Lou Balico, 20 avenue Saint-Jean Baptiste, Nice

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message