Rencontre avec Miss Provence

Nice Premium avait rendez-vous avec Miss Provence Eva Navarro, à l'hôtel Martinez de Cannes. Elle s'est confiée sur sa vie et sa participation au concours de beauté, qui aura lieu le 11 décembre à Caen.

Eva Navarro est très fière et reconnaissante de représenter sa région. « C’est une très grande fierté, car on dit que les Provençaux sont très chaleureux. La Provence est très importante pour moi, c’est ma petite région d’amour, de cœur. »

Un tremplin et un challenge

Miss Provence s’est inscrite au concours de son plein gré. « C’est un changement et un énorme tremplin dans ma vie. Je suis très épanouie. Je fais des études qui me plaisent énormément. Tout se passe bien. »

C’est aussi un « énorme challenge personnel ». « Au-delà du physique, je suis quelqu’un de très timide. Ce n’est pas évident de parler en public, et de prendre la parole devant des millions de téléspectateurs. » Elle est tout de même impatiente de vivre cette expérience.

Le concours Miss France est un aboutissement

Participer à ce concours de beauté n’est pas un rêve de petite fille pour la Provençale, mais plutôt un aboutissement dans sa vie. Elle est fière de représenter les français, avec une cause à défendre. « On est porte-parole, avec chacune une cause importante à défendre. »
Elle ne se met pas de pression. C’est déjà une belle victoire d’être Miss Provence. « Quoi qu’il se passe, je veux juste vivre cette aventure, peu importe la place que j’aurai. »

Son ressenti avant le grand départ

Elle est impatiente de partir (demain) pour la préparation à l’élection, et de rencontrer les autres candidates. « J’ai hâte de vivre cette aventure à 1000%, d’être enfin dans le cadre Miss France. Je suis très sereine. On s’y prépare avec le comité. »

Elle pense que le voyage à La Réunion sera une très belle expérience. « Je n’ai pas peur de partir loin à l’étranger. J’ai fait beaucoup de voyages seules, ou avec mes amis. Ce n’est pas un souci. Je pense que ça va très bien se passer. On aura des journées intenses, shootings, rendez-vous presse, interviews, mais je pense qu’on va toutes bien s’entendre. Ce sera génial de toutes les rencontrer, découvrir qui elles sont, leur culture. »

Le harcèlement scolaire

Eva Navarro a choisi de défendre la cause du harcèlement scolaire. Elle en a été victime plus jeune, même si cela peut étonner. C’est allé jusqu’à la déscolarisation et l’hospitalisation. « Ma santé a beaucoup été touchée aussi. C’est ma cause de cœur. Elle est importante pour moi, car il y a beaucoup trop d’enfants et de personnes qui en sont victimes. On a pu le voir dernièrement. »
Le titre de Miss Provence est une belle revanche pour elle, « après toutes ces années de souffrance ».

Son ambition

Miss Provence est en deuxième année d’un bachelor voyages, relations publiques. Elle souhaiterait travailler dans un organisme humanitaire, et faire des voyages de ce type. « C’est très intéressant d’aller à la découverte des personnes plutôt démunies. »
Elle aimerait continuer ses études, même si elle est élue Miss France. « Je pense qu’on peut tout à fait concilier ce titre avec ses études, comme l’a d’ailleurs fait Marine Lorphelin. Elle l’a parfaitement prouvé. C’est l’une des miss que j’adore. »

Eva reste ouverte aux futures opportunités. « Je pense que je vais vivre au jour le jour, parce qu’on ne sait pas de quoi est fait demain. » Elle se posera les bonnes questions au moment venu, si elle a d’autres propositions.

Ses passions

Sa grande famille, avec qui elle passe beaucoup de temps, est très importante pour elle. Elle lui a inculqué des valeurs. « Elle me soutient énormément, et sera présente le 11 décembre à Caen. J’ai la chance d’avoir un père très fier, une mère qui m’aide dans tout, qui m’accompagne partout. Cela vaut tout l’or du monde d’avoir sa famille avec soi. » Les proches de la Provençale étaient très surpris qu’elle se présente au concours, mais aussi très fiers. « J’étais la petite Eva timide, donc ils ne croyaient pas que j’allais vivre une telle aventure. J’ai subi ce harcèlement scolaire qui m’a beaucoup blessée. »

Elle adore faire du cheval. La photographie est un de ses passe-temps. Ils lui permettent de « penser à autre chose, d’extérioriser. »

L’ambiance

Les miss qui se connaissent déjà s’entendent très bien. « On est un petit groupe entre nous. On échange de temps en temps. On commente nos photos sur Instagram. »
Elle a rencontré Miss Languedoc (Marion Ratié), lors d’une journée shooting, et Miss Rhône-Alpes (Charlotte Faure), lors de l’élection de Miss Côte d’Azur.
La complicité entre Eva et Valeria est évidente. Les deux miss de la région PACA se soutiennent. « J’ai la chance d’avoir Valeria. C’est mon binôme. Ce sera notre force à toutes les deux. »

L’élection de Miss Provence

Eva Navarro garde de très bons souvenirs de son élection. « J’ai eu une promotion exceptionnelle, l’une des plus belles. J’étais avec des candidates aussi belles qu’intelligentes, avec qui je suis toujours en contact. L’ambiance était extraordinaire. » Elle espère que ce sera la même chose pour Miss France.

Ses qualités

Elle est surtout authentique et très simple, ce qui peut la mettre en valeur lors du concours, au-delà de sa beauté. Elle ne se croit pas supérieure aux autres. « Je pense qu’on a toutes ce petit truc qui fait qu’on est particulière. »

N’oubliez pas de la soutenir, et de regarder TF1 le soir du 11 décembre. Nice Premium lui souhaite un bon voyage, et de profiter pleinement. Qui sait, peut-être que la région PACA remportera enfin la couronne tant convoitée ?

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire