Rentrée Universitaire : résider sur la Côte d’Azur coûte cher

« Nissa la bella » a de quoi faire rêver entre sa Promenade des Anglais et son architecture colorée. Ainsi chaque année des milliers d'étudiants y poursuive leur scolarité. Mais habiter la métropole azuréenne coûte cher, les loyers y sont parmi les plus élevés.

Sur Leboncoin, ou sur SeLoger, en colocation ou en solitaire à l’approche de la rentrée universitaire, ils sont nombreux à la recherche d’un appartement. Cette année le marché de l’immobilier a augmenté de 2% d’après une enquête l’Unef ( Union Nationale des Étudiants de France).

À Nice, se loger coûte environ 50 à 100 € de plus que l’année dernière. Entre le logement et les transports, un étudiant débourse en moyenne 659 € par mois. Les prix des studios en résidence Crous sont moins élevés, mais les places sont limitées et accessibles uniquement aux boursiers. Faute de résidence abordable à proximité, chaque matin les élèves parcourent un long trajet. Néanmoins, tous les étudiants peuvent bénéficier des aides au logement (APL) mais elles ne sont pas toujours suffisante. Travailler est alors parfois nécessaire pour joindre les deux bouts.

De manière générale, le budget d’un étudiant est plus élevé de 2,5 %. Entre visioconférence et précarité étudiante, les apprentis abordent cette nouvelle rentrée scolaire avec appréhension.

Partager

Laisser un commentaire