Retour en image sur la cérémonie d’hommage aux trois victimes de l’attentat de la cathédrale Notre Dame de Nice

Un vibrant hommage a été rendu hier aux trois victimes de l'attentat du 29 octobre. La cérémonie s'est déroulée sur la colline du château en présence d'un peu moins de 200 personnes dont de nombreux politiques.

Christian Estrosi et sa femme Laura étaient en tête de cortège, suivis par Renaud Muselier...

... et un peu plus loin Anthony Borré, Cédric Roussel, l’ancien président Nicolas Sarkozy en discussion avec Eric Ciotti et Charles Ange Ginésy. D’autres personnalités politiques étaient présentes comme le ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, le président du Sénat Gérard Larcher, la sénatrice Dominique Estrosi Sassone, mais aussi son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco et sa femme Charlène ou encore l’ambassadeur de Brésil. Des représentants de différentes religions étaient présents pour montrer leur union face au terrorisme.

Jean Castex a rendu hommage aux policiers municipaux en les décorant de la Légion d’honneur après la cérémonie : "Je n’ose pas imaginer ce qu’il se serait passé si vous n’aviez pas mis fin au parcours meurtrier de l’assassin."

La directrice du Théâtre National de Nice, Muriel Mayette-Holtz a fait lecture d’un texte du romancier Romain Gary intitulé "Une puissance et une promesse rassurante."

Le célèbre violoncelliste Gautier Capuçon a interprété avec l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra Nice Côte d’Azur un émouvant Ave Maria puis une composition de Manuel Carrasco, Por Ellos .

Le chœur de l’opéra a entonné La Marseillaise, accompagné par les Sapeurs-Pompiers de Nice.

"Oui, c’est bien une guerre contre tout ce que nous sommes qu’ils ont choisi de mener. Comme pour toute guerre qu’on nous déclare nous devons entrer en résistance. Une résistance qui doit d’abord s’enraciner dans l’unité." (Christian Estrosi)

Christian Estrosi a chaleureusement remercier le chef de l’État et du Gouvernement pour leur soutien rapide au moment de l’attentat et de l’organisation de cette cérémonie.

"Le terrorisme s’en est pris à la liberté de culte comme il l’avait fait à Saint-Etienne de Rouveray. Sur cette liberté, la République ne transige pas" (Jean Castex, Premier ministre)

Les trois victimes ont été décorées de la médaille de reconnaissance aux victimes du terrorisme.

Les portraits de Nadine Devillers, Vincent Loquès et Simone Barreto Silva

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire