Retour sur la fusillade dans le quartiers des Moulins

Hier, il était environ 9h30 lorsque des coups de feu ont retenti au niveau d'un centre commercial situé au 60 boulevard Paul-Montel.

Selon les témoins, les individus, vêtus de vêtements noirs et de cagoule, ont été aperçus en train de poursuivre un individu. Les policiers sur place n’ont ainsi constaté aucune victime, ni blessé. Cependant, des témoignages affirment qu’une personne aurait été blessée mais n’aurait pas attendu les secours. Selon nos confrères de Nice-Matin, la police a pu procéder à l’interpellation de trois individus. L’intervention de la police nationale s’est terminée vers 14 heures et la circulation a pu reprendre normalement.

Pour le syndicat Unité SGP Police 06, premier syndical de la police nationale, cette fusillade est inamissible : "nos collègues interviennent dans des conditions toujours aussi compliquées sur ce secteur." Pour l’Unité SPG Police 06, "seul le renfort massif et pérenne d’effectifs permettra d’endiguer ce fléau. Il y a urgence à renforcer Nice et les circonscriptions du 06."

Philippe Vardon, conseiller municipal d’opposition, s’est également exprimé sur les réseaux sociaux, scandalisé par la répétition de ce type de fait divers : " en octobre 2016, Christian Estrosi évoquait Les Moulins en parlant d’un quartier, au cœur de cette révolution, pour “le Nice du 21e siècle”. Le trafic de drogues, les imams radicaux, les fusillades, c’est donc ça le Nice du 21e siècle !?"

Plus tard dans la journée, Christian Estrosi a évoqué dans un communiqué de presse "une situation très préoccupante." Cela fait également plusieurs mois que j’alerte les pouvoirs publics et que je demande au ministre de l’Intérieur de mettre des moyens conséquents. La semaine dernière encore, avec mon Premier adjoint Anthony Borré, nous lui demandions lors de sa visite à Nice, de renforcer les effectifs de Police Nationale, d’endiguer le trafic de drogue, et de faire figurer Nice dans les villes pouvant bénéficier du plan national de sécurisation renforcée (PNSR) afin de combler le manque de près de 100 effectifs de police nationale. Encore ce matin, j’ai alerté le directeur de cabinet du ministre sur ces sujets.
Je demande une nouvelle fois des moyens supplémentaires. Sans attendre un nouvel acte de décentralisation, je demande un plan d’action immédiat permettant de rétablir l’ordre dans les quartiers de reconquête républicaine. Et si l’Etat n’est plus en capacité de mettre en place les moyens nécessaires, qu’il confie aux Maires qui le souhaitent, la possibilité de pouvoir agir plus fortement."

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire