Un bilan plus que positif pour la gestion du RSA (Revenu Solidarité Active) au niveau départemental

Le revenu de solidarité active (RSA) assure aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu qui varie selon la composition du foyer. Ce dispositif est un des arguments les plus délicats et débattus de la politique sociale : assistanat pour les uns, amorce d'un revenu universel pour les autres. Les Départements qui en sont les délégataires dénoncent la progression des charges, loin d'être compensées par l'Etat. Certains on mis en place des politiques "actives" pour favoriser la retour le plus rapide possible à l'emploi des allocataires et le contrôle rigoureux ( parfois trop) de cette prestation. Le Département des Alpes-Maritimes se veut un gestionnaire avisé de cette prestation sociale et le chiffres le démontrent- comme le souligne le président du Conseil Départemental Charles-Ange Ginésy : "Je suis fier que notre politique soit prise en exemple par nombre de Départements de France".

Les chiffres :

Au cours des 5 années écoulées, près de 750 millions d’euros au total consacrée au RSA.

Au 30 juin 2019, il y avait 22 798 foyers bénéficiaires, soit une baisse de 4,5 % sur 12 mois (1 065 foyers allocataires de moins par rapport à juin 2018). Ce chiffre est le plus bas depuis 2012.

Un taux de sortie élevé : depuis un an, 36,8 % des personnes qui étaient au RSA dans les Alpes-Maritimes en sont sortis (pour 30,1 % en moyenne pour la Région Sud). Pour les nouveaux entrants, le taux de sortie est de 57,5 % dans les Alpes-Maritimes (pour 50,6 % en moyenne dans la région).

En matière d’accompagnement à l’emploi, les dispositifs innovants destinés aux nouveaux entrants dansle RSA, tels que les Centres d’orientation RSA (plus de 10 000 personnes reçues chaque année) ou Flash emploi (4 000 bénéficiaires par an) sont pleinement opérationnels.

Depuis 2018, le nouveau dispositif« Contact » permet un accompagnement régulier de plus de 5 000 allocataires du RSA de longue durée.

En parallèle, le Département a initié depuis le mois de juillet, une nouvelle action d’accompagnement des travailleurs indépendants bénéficiaires du RSA, accompagnés au développement de leur activité ou à la recherche d’un emploi salarié lorsque l’activité indépendante ne permet pas de dégager les ressources
suffisantes à la sortie du RSA. Cette action bénéficiera à plus de 600 personnes.

Par ailleurs, une action expérimentale est engagée pour favoriser l’engagement volontaire de bénéficiaires du RSA dans le soutien aux personnes âgées résidant dans les EHPAD afin de permettre aux allocataires de s’orienter vers
les métiers d’aide à la personne, qui offrent de nombreuses perspectives d’emploi.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message