Tempête Alex : la mobilisation se poursuit

Plus de deux mois après le passage de la tempête Alex qui a fait neuf morts, 11 disparus et des dégâts matériels chiffrés à deux milliards d'euros, sans compter le préjudice moral subi par les habitants des vallées, chaque soutien fait chaud au cœur. Ainsi des associations et personnalités ont réussi à collecter près de 50 000€ qui seront redistribuées de manière bien réfléchie.

En cette période d’une rare difficulté, elles font du bien ces initiatives locales. Hier, le département a reçu trois chèques résultants de différentes collectes organisées dans le but d’apporter du soutien aux sinistrés de la tempête Alex. Le député Eric Ciotti, président de la commission des finances du Département des Alpes-Maritimes a tenu à remercier chaleureusement les différents donateurs : "avec Charles Ange Ginésy, nous recevons des dons importants à destination de nos vallées sinistrées. Je tiens à remercier les associations de la communauté juive des Alpes-Maritimes et le FSJU, Rémi Ragnar, pompier à la caserne d’Antibes, qui montre une nouvelle fois son immense solidarité avec la population de notre département, et le club du Rallye d’Antibes pour leurs dons."

Parmi les organisateurs de ces collectes solidaires donc on retrouve le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France). "Cette contribution vient de chacun. Ce ne sont pas des dons de l’association mais des dons des membres des associations qui ont été récolté. C’est une solidarité qui va au delà du département car le fond social a réalisé une récolte nationale", a précisé Jérôme Culioli, président du Conseil Représentatif des institutions juives de France Sud-est accompagné par Franck Israël, Président du Consistoire Régional Israélite Côte d’Azur Corse. De cette manière, le CRIF a récolté en quelques semaines la jolie somme de 23 500€ (15 000€ de la part du FSJU et 8 500€ CRIF dans le département).

Autre soutien à la symbolique toute particulière, celle de l’instagrameur Rémi "Ragnar", sapeur pompier professionnel depuis une dizaine d’années à Antibes. Une manière, en plus du geste, de mettre en avant le travail héroïque des sapeurs-pompier, qui ont réalisé plus de 1 600 interventions, mais aussi indirectement de rendre hommage au commandant Bruno Kohlhuber, décédé en intervention et également à Loïc Millo toujours porté disparu. "Lorsque j’ai vu mes collègues renter d’intervention choqués par ce qu’ils avaient vu, c’était pour moi une évidence de mettre en place quelque chose", a ajouté avec une grande émotion Rémi. Grâce à son challenge sportif organisé sur les réseaux sociaux, l’influenceur a récolté la somme de 18 800€.

Enfin le monde du sport automobile s’est également mobilisé par l’action du rallye d’Antibes Côte d’Azur. En effet en prenant en compte les circonstances dramatiques, l’organisation avait logiquement décidé à la vue des dégâts sur les routes, d’annuler fort logiquement la 55e édition de cette course qui devait se dérouler du 15 au 18 octobre. C’est à ce moment que l’ASA Antibes qui organise le rallye a décidé de lancer un appel aux dons auprès des concurrents qui a permis de récolter 7 200€. "On a une magnifique région qui va revivre parce que c’est l’aspect humain qui fait qu’on revit toujours des désastres. J’espère que ce passage de la tempête Alex, dans quelques années, même si elle laissera des traces..., mais on va revivre et on aura encore de belles années dans notre arrière-pays", espère Gilbert Giraud, président de l’ASA Antibes.

Depuis le lancement de l’appel à la solidarité, près de deux millions d’euros ont déjà été récoltés par la collectivité et en partie redistribués pour les 189 entreprises touchés ou encore les 22 agriculteurs qui ont perdu une partie ou la totalité de leurs exploitations. "Il y a ce que l’on remet, ce que l’on a vu qui est la partie visible de l’iceberg et puis tout l’impact psychologique qui viendra toucher l’ensemble des populations qui ont perdu une maison, des amis, un véhicule... Il y a eu des cas de configuration assez invraisemblables que nous ne pouvions pas imaginer avec une interrogation dans l’ensemble de nos vallées sur le maintien des populations rurales qui sont attachées à la vallée de la Vésubie, de la Roya , ajoute le président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, Charles-Ange Ginésy.

Désormais place aux grands chantiers de reconstruction qui permettront dans plusieurs mois ou années aux habitants de retrouver leur vie d’avant.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire